local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Articles

  • Nos luttes contre leurs contres réformes - Avril 2017

    Nos luttes contre leurs contres réformes
    L’Union syndicale SUD/SOLIDAIRES 37 a toujours combattu l’extrême-droite. Elle l’a fait constamment, au quotidien, dans les entreprises, et en organisant de nombreuses initiatives publiques. Elle continuera ce travail de dénonciation des dangers liés à l’extrême-droite, au Front National et à ses nombreux satellites néo-fascistes.
    L’Union syndicale SUD/SOLIDAIRES 37 a durant de nombreux mois lutter contre la loi travail et les réformes Macron. Elle combat le (...)

  • Messieurs Hollande et Valls, Durant tout l’été, on reste déterminés et mobilisés : ABROGATION DE LA LOI TRAVAIL ! - Juillet 2016

    Communiqué des organisations CGT, FO, FSU, Solidaires et Solidaires Etudiants
    d’Indre et Loire
    Les organisations départementales CGT, FO, FSU, Solidaires et Solidaires étudiants d’Indre et Loire ont pris acte et dénoncent la nouvelle utilisation du 49-3, véritable déni de démocratie, pour faire passer le projet de loi travail.
    C’est bien la preuve, si celle-ci était nécessaire, que ce texte de régression sociale reste minoritaire. Soutenues par une large majorité de la population, elles réaffirment (...)

  • Communiqué Université/tags - Juillet 2016

    SUD éducation 37
    SOLIDAIRES Etudiant-es Tours
    Les murs ont la parole
    Lundi 27 juin, au matin, le personnel de l’Université de Tours découvre, dans le bâtiment des Tan- neurs, plus d’une centaine de tags réalisés pendant le weekend, en marge des différents mouve- ments de contestation contre la loi travail, inscriptions explicitement démarquées de toute relation avec l’Assemblée Générale des étudiants mobilisés contre cette même loi.
    Les réactions ont été nombreuses et surprenantes, tant de la part de (...)

  • MOTION DE SOUTIEN Les organisations Départementales CGT-FO-FSU-SOLIDAIRES et SOLIDAIRES Etudiants : - Juin 2016

    dénoncent les pressions intolérables vis à vis du droit de manifester, à Paris comme à Tours. Ainsi, elles dénoncent les poursuites intentées contre le jeune conducteur d’un camion sono, lors de la manifestation contre la loi travail du 17 mai 2016, à Tours. Les motifs invoqués, " entrave à la mise en marche ou à la circulation de chemin de fer (le tramway) " ne font que confirmer et amplifier les pressions locales visant à interdire les manifestations en centre ville.
    dénoncent les tentatives (...)

  • Verdict du procès des JRE : la diffamation reconnue. - Mai 2016

    Le jugement rendu le 19 mai par le tribunal correctionnel de Tours reconnaît la dif- famation dont a été victime notre collègue de l’école Blotterie (Joué-lès-Tours) au printemps 2014, accusée d’attouchements, dans une vidéo publiée par l’associa- tion JRE (Journées de Retrait de l’Ecole) sur son site.
    Les représentantes de l’association JRE sont reconnues coupables de diffamation
    et de complicité de diffamation. Mmes Hassan et Belghoul sont condamnées res- pectivement à des peines d’amende de 4 000 et 5 (...)

  • Violences policières : nous ne céderons pas ! - Mai 2016

    Le mardi 10 mai 2016, suite à l’annonce du gouvernement de faire usage de l’article 49.3, pour faire passer de force le projet de loi El Khomri, des manifestations spontanées ont lieu dans tout le pays.
    A Tours, à partir de 17h00, une centaine de personnes se réunit place Jean Jaurès, devant la Mairie. Face à eux se déploie une impressionnante présence policière. Les témoins comptabiliseront un policier pour 2 manifestants.
    Au bout de quelques minutes, et après les sommations d’usage, la police (...)

  • Non à la violence policière - Avril 2016

    A l’issue de la manifestation contre la loi travail du 28 avril, 150 manifestant-e-s (étudiant-e-s, lycéen-nes, salarié-e-s) ont occupé pacifiquement la place Anatole France, à Tours. Vers 18h, sur ordre direct du préfet, les forces de police sont intervenus afin de dégagé les voies de circulation.
    A cet effet, elles ont fait usage disproportionnée de la force, matraquant violemment plusieurs manifestant-e-s qui, a aucun moment, n’ont fait acte de violence.
    Les organisations syndicale dénoncent (...)

  • La NR "élimine" SOLIDAIRES Etudiant-e-s de l’intersyndicale 37 ! - Mars 2016

    Dans votre édition d’aujourd’hui, vous signalez la mobilisation contre la loi El Khomri qui aura lieu demain à l’appel de l’intersyndicale.
    Or, vous avez, de vous même, "éliminer" SOLIDAIRES Étudiant-e-s de l’intersyndicale 37 alors que ce syndicat en fait pleinement partie.
    C’est d’autant plus surprenant que, comme vous avez pu le constater, sur Tours, la mobilisation étudiante se structure autour de SOLIDAIRES Étudiant-e-s et des Jeunesses Communistes, seuls groupes militant-e-s actifs alors que (...)

  • Déclaration des Organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Solidaires étudiants(es), UNEF - Mars 2016

    Le 9 mars 500 000 jeunes, salariés, retraités et privés d’emploi ont manifesté dans toute la France.
    En Indre & Loire ce sont 8000 manifestants qui ont défilé pour obtenir le retrait du projet de loi El Khomri. Ce premier succès de la mobilisation montre l’opposition majoritaire des salariés, de la jeunesse à ce recul social majeur.
    Après l’ampleur de cette première étape de la mobilisation, le gouvernement affiche sa détermination, tout en prévoyant, par crainte du mouvement social, certains (...)

  • ACCUSATIONS ET MENACES CONTRE LES ASSOCIATIONS D’AIDE AUX MIGRANTS : - Décembre 2015

    Dans un article du 19 décembre 2015 de La Nouvelle République du Centre-Ouest qui relate avec précision ses propos, le Préfet d’Indre-et-Loire se livre à de graves insinuations et accusations contre des associations (qu’il se garde de nommer) qui sont solidaires des migrants dans notre département.
    Que lit-on en effet sous le titre : « Appel d’urgence, le Préfet irrité » ? :
    Le préfet exprime « son irritation vis à vis d’associations qui mettraient l’Etat et l’Entr’Aide Ouvrière dans la difficulté en (...)

  • Interdiction de manifester ce 28 novembre 2015 à Tours ! - Novembre 2015

    Le préfet d’Indre et Loire a décidé d’interdire toute manifestation publique sous peine de poursuites pénales ce samedi 28 novembre.
    Étaient prévus sur Tours, à l’appel d’une quarantaine d’organisations des animations et stands place de la gare, au Sanitas, place Jean Jaurès, rue de Bordeaux, place Anatole France, Halles de Tours autour de la COP 21. Il n’était pas envisagé une manifestation de rue mais même cette présence pacifique et citoyenne dérange le préfet d’Indre et Loire.
    Après l’assassinat de (...)

  • Service après-vente de la loi Macron - Juillet 2015

    Petite information sur le défenseur syndical.
    Dès ce début du mois de juillet, les communicants d’Emmanuel Macron turbinent à plein tubes pour tenter d’endormir les salarié-e-s à coups de belles histoires, sur le site officiel du gouvernement : (http://www.gouvernement.fr/une-semaine-avec-la-loimacron)
    Mardi 14 juillet (ça ne s’invente pas !), c’est un dénommé Carlos qui informait Samuel, son copain des bacs à sable, et lui suggérait de « prendre contact avec le défenseur syndical, créé par la loi (...)

  • Soutien aux migrant-e-s du Sanitas. - Juillet 2015

    Depuis le 19 juin 2015, un campement de migrant-e-s s’est installé dans la quartier du Sanitas, à Tours. Survivent ainsi, dans des conditions plus que précaire, notamment des malades et des enfants. Si quelques solutions d’hébergement se sont débloquées en un mois, il ne s’agit pas de logements pérennes.
    De fait, les autorités se renvoient la balle en jouant le pourrissement de la situation. La mairie de Tours souligne que c’est à l’Etat de prendre ses responsabilités, le préfet fait la sourde (...)

  • Les promesses de Michelin n’engagent que Michelin ! - Juin 2015

    Voir aussi le lien sur info-tours en dessous.
    Les réunions à la préfecture d’Indre et Loire qui avaient suivies le plan social à Michelin (2013) avait fait entrer littéralement en pâmoison le préfet tant Michelin avait présenté un dossier bouclé "garantissant" de nombreux engagements, en matière de reclassements et en matière de création d’emplois à haute qualification.
    Passé les effets d’annonces qui ont satisfait bien trop rapidement les responsables politiques présents, l’abandon de la création des 150 (...)

  • Ce n’est pas notre "famille"... - Juin 2015

    Réponse de la CGT et de SOLIDAIRES à un article de "La Nouvelle République 37".
    " Monsieur le rédacteur en chef,
    le vendredi 5 juin 2