local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 22 janvier

Les étidiant-es explusé-es de la fac

Communiqué 22/01
Ce matin le 22 janvier à 6h30 les forces de l’ordre sont intervenus pour nous déloger, nous, occupant de la fac des Tanneurs. Un dispositif impressionnant d’au moins seize fourgons de CRS s’est déployé depuis les portes de la Loire jusqu’au parvis de Thélème, alors même que nous n’étions que 25 au maximum à l’intérieur des locaux. Certains agent.e.s étaient armés de fusil d’assaut. Au moins une personne sans domicile fixe a été interpellé mais la plupart d’entre nous ont pu évacuer les locaux très rapidement.
Ainsi, la présidence a opté ce matin pour une politique sécuritaire. Celle-ci est couteuse en termes d’image mais aussi de budget. En effet, une trentaine d’agent.e.s de sécurité ont été engagés, ce qui est particulièrement onéreux pour l’université. La gestion de la mobilisation par la présidence a été catastrophique. Celle-ci nous a traitée avec la plus grande violence. Elle nous a présenté comme des barbares agressifs et dangereux. Elle nous a refusé toute communication avec les étudiant.e.s. Elle n’a jamais accepté de négocier contrairement à ce qu’elle prétend et n’est venu que pour nous intimer l’ordre de partir.
On nous accuse d’imposer de manière autoritaire nos actions. Or des assemblées générales se sont tenus depuis le début de la lutte, dont une chaque semaine qui définissent et décident les modalités de poursuite du blocage de la faculté. La dernière AG qui a eu lieu vendredi 17 janvier a acté de manière démocratique la poursuite du blocage. Cependant, le président de l’université, Philippe Vendrix, n’a visiblement pas considéré ce vote.
M. Vendrix a décrété ne pas avoir le choix de