local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 7 juin 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

CR CAPA HORS CLASSE JEUDI 30/05

COMPTE-RENDU CAPA* HORS CLASSE JEUDI 30/05

*
C
ommission Administrative PAritaire



4367
candidatures cette année et 297 promus soit un ratio ministériel de
6,8 %.

Rares
sont les promus
,
d’abord parce que le ministère veut attribuer cette gratification
financière
au
mérite
et non à l’ancienneté comme demandés par les syndicats et que
"crise" oblige, le gouvernement dit « socialiste »
déshabille les fonctionnaires-bouc-émisssaires, comme les Roms, 
les chômeurs, les pauvres, les sans pap...

Tous
grecs !

La
hors classe, c’est donc du mérite, du fric et des chéfaillons
 :
inspecteur, chef d’établissement, recteur !

Quelle
école voulons-nous ? Quel salaire ?


COMMENT
ÇA MARCHE ?


-
Inscrits
d’office

 :
dès le 7ème échelon soit pour
notre
académie : 4367 candidatures
.

-
Choisis
 :
en
théorie, par un
barème
sur 300 pts

max :

  • 1.
    note pédagogique & note administrative  :
    sur 100 pts

  • 2.
    avis recteur = somme avis chef d’établissement + IPR :
    sur 100 pts


    • points selon avis :

      •   "exceptionnel"= 90 pts
      •   "remarquable"= 60 pts
      •   "très honorable"= 30 pts
      •  
        "honorable"=
        10 pts

  •  3.
    échelon :

    • a)
      5 pts par échelon jusqu’au 10ème, accès au choix ou grand
      choix

    • b)
      40 pts pour le 11ème échelon, choix ou grand choix

    • c)
      30 pts pour 4 ans passés dans le 11ème échelon + 10
      pts par année supplémentaire
      plafonnée à 20pts

    • d)
      10 pts pour 5 ans de ZEP



RAPPEL
DE LA POSITION DE SUD ÉDUCATION SUR LA HORS CLASSE


Sud
Éducation s’est toujours prononcé contre la promotion à la hors
classe et continue de dénoncer la Hors-classe pour les raisons
suivantes :


 

ce système veut
palier
l’absence de revalorisation salariale
,
notamment en fin de carrière,
par
un avancement au mérite
 ;

 elle
divise les personnels alors que nous sommes pour un corps unique,
de la maternelle à l’université ;
 elle
renforce le pouvoir de la hiérarchie en demandant l’avis
non plus du seul inspecteur, mais encore du chef
d’établissement ;

 Elle
introduit un « mérite » subjectif et une compétition
inutile
qui n’ont rien à faire dans la carrière d’un
enseignant.

Sud
Éducation
revendique
la création d’échelons supplémentaires (un 12ème échelon, un
13ème, etc.), et donc un avancement pour tous, par ancienneté.