local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 6 juin 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Un militant de SUD Etudiants assassiné par l’extrème-droite.

Un militant syndicaliste et antifasciste tué à Paris par l’extrême-droite !
Le mercredi 5 juin 2013, en sortant d’un magasin de vêtements, près de la gare Saint-Lazare, notre camarade Clément, syndicaliste à Solidaires Etudiant-e-s et militant à l’Action Antifasciste Paris-Banlieue a été battu à mort par des membres de l’extrême droite. La mort de notre camarade s’inscrit dans le contexte de la progression d’un mouvement fasciste violent en France et ailleurs en Europe. Clément est en état de mort cérébrale des suites de ses blessures à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Sa perte nous accable. Notre douleur et notre colère sont encore aggravées par la certitude que nombreux et nombreuses sont celles et ceux qui, militant-e-s antifacistes, personnes exposées à l’homophobie et/ou au racisme, auraient pu et peuvent encore en être victimes.

Aujourd’hui, toutes nos pensées vont à sa famille et à ses proches et à ses camarades de Solidaires Etudiant-e-s à qui nous exprimons toute notre solidarité.

Cet acte odieux est inséparable de la multiplication des agressions racistes, homophobes par des militants d’extrême droite ces derniers mois et de l’installation d’un climat de haine entretenu par des discours politiques stigmatisant qui ne sont pas l’exclusivité du Front national et des groupuscules fascistes..

Au-delà des suites policières et judiciaires, l’heure est au renforcement de la mobilisation antifasciste. Avec Solidaires Etudiant-e-s, l’Union syndicale Solidaires appelle toutes celles et ceux qui condamnent cet acte odieux et refusent de laisser s’installer la vermine d’extrême droite à participer massivement aux nombreux rassemblements organisés aujourd’hui et dans les jours qui viennent, à Paris et dans les départements.

A Tours , alors que nous dénonçons depuis des années les agissements de groupes similaires (Vox Populi - Loups Turons), à aucun moment les autorités préfectorales ou municipales n’ont répondu à nos interpellations. Pourtant ces dernières semaines, le nombre de mains courantes déposées auprès des services de police suite à des agressions de la part de l’ultra droite tourangelle montre incontestablement la dangerosité de ces groupuscules. Faudra t il un mort ici aussi pour que les autorités réagissent enfin ?

Un rassemblement unitaire est d’ores et déjà appelé pour 18h place jean jaures.


"Ils avaient l’air déterminés à faire mal" par lemondefr

Voir en ligne : http://solidaires37.org/spip.php++cs_INTERRO++ar...