local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 6 mars 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Tours : Farida Belghoul mise en examen pour...

 Tours : Farida Belghoul mise en
examen pour "complicité de diffamation"

source : 05/03/2015 19:12


Une photo qui avait
circulé après l’affaire de Joué. On y voit Farida Belghoul
échanger avec des familles devant l’école Bloterrie. - (photo
archives NR)

La justice reproche à la fondatrice de
l’association radicale de la Journée de retrait de l’école (JRE)
d’avoir injustement mis en cause, notamment dans une vidéo, une
enseignante de l’école Blotterie, en mars 2014, à Joué-lès-Tours.

Convoquée ce mardi 3 mars au tribunal de grande
instance de Tours, pour une première comparution, Farida Belghoul,
fondatrice de l’association radicale de la Journée de retrait de
l’école (JRE), a été mise en examen pour "complicité de
diffamation
" envers un fonctionnaire. Une mesure
systématique
dans ce type de procédure en cas de plainte
avec constitution de partie civile
.

Une vidéo

La justice lui reproche la publication d’une vidéo de 10
minutes dans laquelle elle
accusait
,
fin mars 2014
, une enseignante de l’école Blotterie à
Joué-lès-Tours d’avoir fait déshabiller
en classe un petit
garçon et une petite fille et de leur avoir demandé de se toucher
les parties génitales. Des accusations que l’enquête a révélées
sans fondement, la petite fille ayant d’ailleurs affirmé qu’il ne
s’était rien passé. La vidéo avait été visionnée 54.000 fois
en un week-end. YouTube l’avait retirée le 31 mars, elle était
réapparu le 9 avril. L’enseignante, injustement au cœur
de l’affaire, a depuis demandé et obtenu sa mutation dans
une autre école de l’agglomération. 

>>
LIRE. Remous autour du genre dans une école maternelle