local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 19 novembre 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Après le 18 novembre, poursuivre la mobilisation !




Le 18 novembre, de nombreux rassemblements et
actions d’interpellation des élus ont eu lieu dans les
départements, a l’appel de Solidaires, de la CGT, de la
FSU, et de la FAFP.

A Paris, ni les représentants siégeant à l’Assemblée
Nationale, ni le président de la commission des Finances,
Gilles Carrez, n’ont jugé utile de recevoir les fédérations
de fonctionnaires, qui avaient demandé depuis plusieurs
semaines une audience.

Outre le rassemblement des fonctionnaires devant
l’Assemblée Nationale, s’est déroulée une manifestation
de la Convergence des Hôpitaux en Lutte de
Montparnasse à Invalides, la préfecture de police ayant
refusé aux hospitaliers de rejoindre le rassemblement à
l’Assemblée Nationale…

Outre le blocage des salaires, la réduction des dépenses
publiques impacte fortement le fonctionnement des
services publics par les suppressions d’emplois dans les
secteurs non prioritaires et la baisse des crédits.

Les réformes de tous ordres, qui poursuivent une logique
unique d’économies budgétaires, remettent en cause le
service public, avec à la clef des conditions de travail
dégradées. Face aux attaques subies, les fonctionnaires
ne pouvaient rester l’arme au pied.

La journée du 18 novembre est une première étape
dans la mobilisation.

Tous ensemble nous construirons et poursuivrons
la mobilisation en 2015 dans l’unité la plus large !
Solidaires Fonction Publique, 144, bd de la Villette 75019 Paris
Tél 01 58 39 30 20 www.solidaires.org





Action du 18 novembre 2014, une mobilisation
qui en appelle d’autres !

Les rassemblements unitaires organisés sur tout le
territoire à l’appel de nos quatre organisations
syndicales ont permis de démontrer que la défense de
l’emploi public et du pouvoir d’achat des agents
représentait un enjeu suffisamment important pour
maintenir une unité syndicale malgré l’approche des
élections du 4 décembre.

Les récents débats sur le projet de loi de finances 2015
tout comme les dernières prises de positions de
certains parlementaires contre la Fonction publique
démontrent que notre détermination à défendre les
missions publiques et conforter le statut de la Fonction
publique reste plus que jamais nécessaire.

Le refus du président de la commission des finances de
nous accorder une audience lors de cette journée
d’action marque l’absence de volonté de dialogue sur
un sujet qui touche pourtant l’ensemble de la Fonction
publique et ses 5,4 millions d’agents.

Déterminés à poursuivre notre action, nous inviterons
dés le mois de janvier 2015 l’ensemble des
organisations syndicales à s’unir pour obtenir des
avancées sur nos légitimes revendications !

Paris, le 19 novembre 2014

Voir en ligne : https://www.solidaires.org/article4...

Documents joints