local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 3 février 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

CTSD 2/02/2015 - DÉCLARATION LIMINAIRE

M. le DA,

A la suite des dramatiques événements du début du mois de Janvier, M. le Président de la République, Me la Ministre, les médias également aussi, ont fait de l’Ecole un des bras armé de la République contre les obscurantismes qui parcourent notre société. Le gouvernement a annoncé depuis toute une série de mesures, on n’ose dire réformes, pour rendre cette réalité encore plus exécutoire. Les différents débats qui aujourd’hui ont lieu dans les médias, comme dans les salles des professeurs, témoignent de toute la complexité du sujet et plus encore celle des solutions à apporter.

Mais, M. le Directeur Académique, à la lecture des chiffres que vous nous donnez aujourd’hui, on ne peut que constater l’incongruité, si ce n’est l’hypocrisie, de tous ces discours officiels.

En effet la situation dans les collèges de l’Indre-et-Loire, à bien des égards, va continuer à se dégrader, malgré une baisse annoncée des effectifs d’élèves. Ainsi :

- le H/E baisse encore, et cela s’inscrit dans une progression qui n’a jamais été remise en cause. Baisse déjà en 2013, puis en 2014 (malgré un augmentation annoncée des moyens), baisse encore annoncée pour la rentrée 2015.

- si le nombre d’élèves annoncés baisse (-165), le nombre de divisions baisse proportionnellement encore plus vite (-12). Traduit en heures d’enseignement cela fait 716 h (459 + 257 IMP) qui disparaissent par rapport à 2014/2015, soit l’équivalent de 40 postes.

Ce constat a une conséquence très simple, toujours la même d’ailleurs : une augmentation du nombre d’élèves par classe avec respectivement des seuils d’ouverture qui vont de 26 à 31 élèves par classe selon la catégorie de l’établ