local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Par : D.R.
Publié : 24 janvier 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Solution de facilité


Najat Vallaud-Belkacem : "L’école est en... par LCP

Madame la ministre pense donc que les questions qui sont posées par certains (élèves) sont insupportables. Nous pas (en revanche celles de certains députés…).
Pour elle, l’Ecole doit être ferme. Sans doute. Doit-elle être pour autant autoritaire ?

Elle doit être aussi un lieu où l’on se questionne et pas un lieu où l’on repère et signale les comportements jugés déviants.

Tout comportement d’apprentissage est un comportement déviant. Et tant mieux.

Les premières mesures annoncées versent clairement dans le champ de l’autoritarisme, pas dans celui de l’éducation. Ils n’amèneront à rien, et d’ailleurs (à par le SNALC, enjoué par les propos ministériels) tous les syndicats et associations restent très prudents, lorsqu’ils ne dénoncent pas carrément l’hypocrisie éducative (bon il y a bien le SGEN, toujours béa…).

Il y a toujours 35 élèves par classe en 2de, 30 en 3e, 26 en 6e, et parfois plus de 30 en primaire.


En revanche, 11 mesures sont sorties jeudi pour la grande mobilisation de l’Ecole.
Elles sont là, mais on ne résiste pas à vous les analyser (des fois que vous y croyiez) :
- la première
ose parler de la formation des enseignants. Si, si. Et elle redore le blason de l’épreuve de « l’agir en bon fonctionnaire « au CAPES. Un fonctionnaire, ça fonctionne…
- la seconde
va nous apprendre la Marseillaise. Si, si. Le sang impur, les sillons, … touça… Pire encore elle entend mobiliser le corps de inspecteurs et appelle à se mobiliser pour les journées patriotiques (célébration de la guerre, …) [bah, on leur enverra les inspecteurs, ça les occupera]
- la troisième créer un parcours (du con-battant) citoyen, avec évaluation finale (en CCF ou avec une épreuve finale au bac ? - la question sera donnée en pature aux syndicats les plus cogestionnaires)
- la quatrième verra
les parents mis au piquet par l’Ecole (et à la mallette). Eduquons, hé, Ducon !.
- la cinquième
poussera encore un peu plus vers les collectivités territoriales et l’autonomie des établissements.
- les 6, 7, 8, 9, qui veulent remettre des apprentissages contre le décrochage, se feront … à horaires constants et sans moyens supplémentaires. On parie ?
-et les 10 et 11, ben on fera tout ça aussi dans les mêmes conditions à l’Université. C’est pas beau ?


On nous prendrait pas pour des bacs