local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 9 décembre 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Indre et Loire : Répression à tous les étages contre les syndicats SUD/SOLIDAIRES !

A l’occasion du 8 mars dernier, SOLIDAIRES 37 était verbalisé pour avoir eu l’outrecuidance de manifester, avec d’autres organisations, dans les rues de Tours.
A la suite de la contre-manifestation contre le "jour de colère" de l’ultra-droite, toujours à Tours, le 6 avril 2014, son délégué départemental était convoqué par le chef de la sûreté et menacé de 3 mois de prison et de 7500 euros d’amende.

Le 23 avril, c’est l’ex-secrétaire départemental de SUD-PTT 37 qui passait en procès à la suite de la publication d’un tract jugé injurieux par le directeur courrier de La Poste. Le tribunal correctionnel de Tours l’a renvoyé dans ses cordes mais il a fait appel et le militant est convoqué de nouveau devant la cour d’appel d’Orléans le mardi 3 février 2015.

Ce mardi 16 décembre, ce militant est convoqué de nouveau, à 10 heures, au tribunal correctionnel de Tours pour une mise en examen à la suite d’un autre tract (pas du tout injurieux...).

Le 28 novembre, c’est le délégué dératemental de SOLIDAIRES qui se retrouve devant la police pour répondre d’un collage dans la ville de Langeais. Il est poursuivi par le maire PS (Roiron), de cette ville.

Ce même camarade est convoqué le jeudi 18 décembre devant le juge de proximité pour lui intimer une "rappel à la loi" concernant la manifestation "non déclarée" du 6 avril 2014. Il ne se rendra pas à cette convocation.

L’acharnement judiciaire contre cette organisation syndicale est absolument inédit. Il fait suite à la volonté de l’ancien maire PS de Tours (Jean Germain) de tenter d’interdire les manifestations en centre ville pour cause de tramway...

Signalons aussi que, comme par hasard, le directeur de La Poste qui traîne les syndicalistes de SUD devant le tribunal a soutenu Jean Germain pendant sa campagne municipale. Il a, par ailleurs, poursuivi 3 militants de ce syndicat cet automne devant des conseils de discipline pour tenter de le virer ou de lourdement les sanctionner.

N’hésitez pas à apporter votre soutien à ces camarades en participant aux rassemblements qu’ils organisent et en alpaguant ces pourris du PS qui détiennent toutes les ficelles du pouvoir et qui les utilisent afin de faire taire ce syndicat "pas dans la norme".

Voir en ligne : http://solidaires37.org/spip.php++cs_INTERRO++ar...