local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 4 décembre 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Appel pour l’interopérabilité dans l’Éducation nationale

 Pourquoi signer ?

Nous sommes 100, tous personnels de l’Éducation nationale,

Dans le cadre de nos missions nous sommes amenés à partager des documents, les utiliser, les modifier et les diffuser. Or, ceci est impensable sans interopérabilité, c’est-à-dire sans la possibilité pour tous d’utiliser un document sans aucun asservissement à un logiciel ou à un fournisseur spécifique.

Les seuls formats de documents acceptables au sein de l’Éducation nationale doivent par conséquent être des formats ouverts. Ceux-ci permettent de :

  • garantir l’interopérabilité des fichiers et des données (quel que soit le logiciel ou le système utilisés) ;
  • favoriser le partage des ressources entre les différents acteurs (enseignants, élèves, parents, administratifs, ...) ;
  • assurer la pérennité des ressources et l’égalité d’accès.

Par exemple, les formats DOCX ou XLSX ne sont pas ouverts contrairement aux formats ODT ou ODS.

Les lacunes d’interopérabilité des formats privateurs et fermés ne résultent pas d’une incapacité technique de la part de leurs éditeurs : il s’agit d’une stratégie commerciale visant à provoquer la dépendance des utilisateurs et à créer un marché captif.

Le service public d’éducation dans son ensemble ne doit pas être otage d’écosystèmes propriétaires utilisant des formats fermés. L’école ne doit pas contribuer à accoutumer les élèves selon la stratégie d’enfermement des éditeurs dominants. Elle doit au contraire enseigner les connaissances et développer les compétences qui permettront aux élèves de s’adapter à la multitude d’outils informatiques qu’ils rencontreront durant toute leur vie.

Pour travailler mieux, plus efficacement, pour la qualité de notre enseignement, nous demandons la mise en place d’une règle simple et claire s’imposant à tous : toute mise à disposition de documents au sein du service public de l’Éducation nationale et tous les échanges de documents (textes, tableurs, présentations, vidéos, ressources... ) doivent se faire dans des formats de fichiers ouverts et interopérables.

Cet appel est ouvert à tous. Nous appelons donc les personnels de l’Éducation nationale, les parents d’élèves, les citoyens, organisations… à soutenir cette demande en signant cet appel.

Appel lancé le 13 novembre 2014.


L’appel initial a reçu le soutien de SE-UNSA, du SGEN-CFDT,de la Fédération SUD Éducation, des Clionautes et LinuxÉdu.

La CGT-éduc’action, le SNES-FSU, le SUNDEP et le SNEIP-CGT ont rejoint cet appel ainsi que Sésamath, PAGESTEC, Abulédu-fr, la FADBEN, Framasoft, SavoirsCom1, l’Association Enseignement Public & Informatique (EPI), SNUipp et de nombreuses autres associations, structures de l’éducation ainsi que des entreprises.

Voir tous les signataires de l’appel ou uniquement les organisations signatrices.

 

 

Voir en ligne : http://www.sudeducation.org/Appel-p...