local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Par : D.R.
Publié : 7 septembre 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Réacs

* Temps de travail des enseignants : le PS va remettre ça ?

Discrètement mais...

Jack Lang fait savoir qu’il est choqué par "la durée abusive des grandes vacances" (des enseignants et des élèves). On se demande bien alors pourquoi il n’a jamais rien trouvé à redire au "temps de travail des députés" de l’hémicycle qui, selon le Nouvel Obs, ont eu seulement en moyenne 27,3 semaines d’activité pour l’année 2013-2014 (ce qui est nettement inférieur aux 36 semaines pratiquées dans les écoles...) ! source


* Quand Goasguen retourne à l’école

Claude Goasguen est allé visiter le lycée catho ultra Gerson (dont les dirigeants sont proches de La Manif Pour Tous) pour apporter tout son soutien à "ce prestigieux établissement qui va du primaire au lycée et dont la gestion et les résultats, dit-il, sont exemplaires" (source : son blog).

Ce fut l’occasion pour cet ancien inspecteur général de l’Éducation nationale (venu autrefois de l’extrême droite et maintenant proche de LMPT, organisation dont il s’enorgueillit d’avoir été "le seul Député–Maire parisien à conduire l’ensemble des manifestations, toutes sans exception », voir toujours le blog ) non seulement de se faire abondamment photographier, mais encore de se livrer à un petit exercice de rédaction et d’orthographe sur son blog...
http://claudegoasguen.fr/2014/09/04/rencontre-avec-les-eleves-et-parents-deleves-de-gerson/

"Nous nous félicitons, écrit Goasguen, que la décision du Préfet d’Île-de-France est permis (sic) d’annuler la délibération du Conseil Régionale (resic) d’Île-de-France qui voulait suspendre les subventions de fonctionnement de l’établissement."

Mais aussi :

Goasguen visite Gerson

Que voulez-vous le niveau baisse...

*Cris d’orfraie contre NVB : Coffinier ne veut pas se faire doubler par ses copines...


Quelque peu contrariée par la nomination de Najat Vallaud-Belkacem à l’Éducation Nationale, et ne voulant pas être en reste par rapport à Ludovine de La Rochère (dirigeante de LMPT) et Farida Belghoul (JRE / FAPEC), Anne Coffinier (sainte patronne de La Fondation Pour l’École) est gagnée par la contagion outrancière des autres égéries "anti-gender" : "Cette nomination porte en tout cas le coup de grâce à l’Éducation nationale", dit-elle avant de s’en prendre aux syndicats dont la ministre ne serait que la "marionnette". Et de se féliciter de l’espérance suscitée par la création d’écoles privées hors contrat :