local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 26 juin 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Retraites : pour la suppression de toutes les décotes

RETRAITES : Pour la suppression de toutes les décotes

PDF - 104.6 ko
Pétition contre les décotes

Depuis 1993, les « réformes » du système de retraites se suivent et se ressemblent. Toutes ont conduit à un allongement de la durée de cotisation pour prétendre à une retraite à taux plein. Toutes ces réformes ont conduit à une baisse des pensions pour la majorité des salariés. L’instauration d’une décote pour les salariés du privé en 1993 et les fonctionnaires en 2003 est la cause première de la paupérisation d’une frange croissante de retraités.

Nombre de salarié-e-s et en premier lieu beaucoup de femmes, celles et ceux qui ont connu des périodes de chômage, qui sont entré-e-s tard dans la vie active, qui ont connu la précarité salariale, qui ont connu le secteur privé avant de faire carrière dans la fonction publique, toutes celles-là et tous ceux-là voient non seulement leur pension réduite lorsqu’arrive l’âge de la retraite mais toutes et tous se trouvent doublement puni-e-s d’une décote de 1,25% par trimestre manquant.

Ainsi 40% des salarié-e-s du public et du privé n’ont pas le nombre d’années de cotisation suffisant pour bénéficier d’une retraite à taux plein et subissent une décote.

Ainsi une retraitée sur trois perçoit moins de 700 € quand la moitié des retraités perçoivent une pension nette inférieure à 1000 €.

Ainsi des milliers de salarié-e-s sont obligé-e-s de poursuivre leur activité au-delà de l’âge possible de départ en retraite et cela simplement pour prétendre à une retraite décente.

Nous savons que la richesse produite par le travail permettrait de financer la retraite à 60 ans à 75% après 37,5 annuités de cotisation. C’est un choix de société et c’est une question de rapport de force. Mais dans l’immédiat, la suppression de toutes les décotes mettra fin à l’injustice d’une « double peine », permettra à nombre de salarié-e-s de ne pas vieillir au travail, offrirait autant d’emplois à des jeunes pour qui le chômage ne doit pas constituer un passage obligé et rétablirait un peu de confiance dans un système de retraite par répartition dégradé.

Supprimons toutes les décotes

Pour signer, cliquer ici ou sur le crayon ci-dessous à droite.

Voir en ligne : http://www.sudeducation.org/Retrait...