local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 20 mai 2003
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les RMistes voués à la multiplication

Par Carole YEROCHEWSKI / Libération (Rebond) / jeudi 22 mai 2003
(Carole Yerochewski est rédactrice en chef de la "Lettre de l’insertion par l’activité économique")

Il y a quinze ans, l’adoption du RMI avait fait l’objet de longs et vifs débats parlementaires. Mais c’est en court-circuitant la concertation que le gouvernement compte faire adopter son projet de loi décentralisant la gestion du RMI et créant le revenu minimum d’activité ou RMA. Il y a certes une urgence à améliorer le sort du million d’allocataires du RMI. Cependant, le projet va surtout aggraver leur situation et représente une aubaine pour les entreprises.

Pièce maîtresse du projet de loi, le RMA sera géré par les conseils généraux, déjà responsables du volet insertion, qui décideront en outre dorénavant de l’attribution de l’allocation à la place de l’Etat. Censé être opérationnel à partir de janvier 2004, le RMA est presque plus avantageux que le contrat emploi-solidar