local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Par : D.R.
Publié : 19 avril 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Tiens, voilà du Boutin

Tiens, voilà du Boutin

19/04/14 11:30

* Rythmes / éléments de langage.

Alors que la porte de sortie n’est toujours pas annoncée et que le ministère ne veut pas dire qu’il va revenir en arrière (mais qu’il va le faire quand même), B. Hamon annonce ces jours-ci qu’il ne s’interdit rien.

Ouf le voilà sauvé.

« Le principe des 9 demi-journées sera maintenu mais je ne m’interdis rien. Les formules favorables à l’enfant primeront [...]" (source)
une circulaire devrait en fait laisser la main aux recteurs et aux directeurs académiques pour décider, localement, des entorses possibles au décret Peillon.

Voilà comment refiler la patate chaude à l’administration...


* Conséquences du gel du point d’indice des fonctionnaires ? une baisse de salaire (de moins en moins) masquée


La principale conséquence est évidente (surtout quand le gel en question a commencé en 2010 et doit se poursuivre au moins jusqu’en 2017), mais c’est encore mieux en le disant source

extrait :

"Quel est l’effet du gel ?
Un indice qui n’augmente pas, c’est une rémunération qui stagne. Et pourtant, c’est équivalent à une baisse de salaire qui avance masquée...
si les prix augmentent alors que les salaires stagnent, comme c’est le cas des fonctionnaires, en pratique, c’est une perte de pouvoir d’achat."

Petit rappel cruel :
"En janvier, Marilyse Lebranchu, qui était alors ministre de la fonction publique, assurait que le point d’indice ne serait pas gelé jusqu’à « la fin de la mandature ».



*Education nationale : peu de postes, mais beaucoup trop d’élèves

On vous le disait dès décembre . Le ministère a de plus en plus de mal à le cacher.
Selon une étude de minis­tère de l’Éducation natio­nale,
il y aura plus de 100.000 écoliers et lycéens sup­plé­men­taires à la ren­trée 2014 et 2015.

étude citée par Vousnousils.

Heureusement il y a les heures supplémentaires.... Petit, petit, petit...

* Genre : rien ne va plus !

Monsieur porte un vagin et Madame porte un pénis.
Des insectes qui ont de quoi troubler Boutin et alii...

C’est là.


* Délires parano de Belghoul : elle voit des traîtres partout et veut nuire encore plus à l’Educ Nat

Mammouth Déchaîné. Voyant des traîtres partout (alors que pour trahir, il faudrait au moins avoir été du même côté...), Belghoul radicalise son mouvement en le transformant pour chercher à nuire encore plus à l’Éducation Nationale :

Dans une vidéo Belghoul annonce que "compte tenu des trahisons opérées par la fédération FCPE, la PEEP et l’APEL,... les fédérations de parents d’élèves qui ont trahi la mobilisation des JRE, et l’Observatoire du la théorie du genre de la même façon, et la direction de la Manif pour tous également, les dirigeants nationaux de VigiGender de la même façon", "vu que les trahisons sont multiples et concernent également 80% des imams"..., elle ne reconduira pas ses JRE à la rentrée :

"Nous n’allons pas reprendre de manière systématique, mensuellement parlant, des JRE à partir du mois de septembre. Sachez qu’au mois de septembre ces projets-là (théorie du genre, "éducation sexuelle"), seront mis en œuvre de manière officielle, dans toutes les écoles, y compris privées sous contrat."

Se félicitant d’avoir "tissé un réseau et vu émerger quelques cadres" (comme Dalila Hassan à Joué-lès-Tours ? -rires, NDLR- ), Belghoul annonce qu’elle créera une "Fédération Autonome de Parents d’élèves" pour agir "à l’intérieur de chaque école où les enfants seront mis en danger, quand bien même on vous explique que ça ne sera pas appliqué... et que ça n’existe pas" et indique qu’elle compte aussi s’appuyer sur "un réseau d’instruction en famille et un réseau d’écoles hors contrat"...

Outre la création d’une fédération de parents d’élèves, et la volonté explicitement reconnue de "faire tomber la FCPE", Belghoul préconise en effet dans un premier temps :
- de
déscolariser des enfants de maternelle qui ne sont soumis à aucune obligation scolaire,
- de
développer l’instruction en famille
- de développer des écoles privées hors contrat ((nous y voilà...) : il s’agirait d’écoles territoriales de quartier plutôt que d’écoles musulmanes car nécessité de "proposer à tout le monde d’être sauvé" et méfiance envers les structures musulmanes qui seraient récupérées et contrôlées par le pouvoir...

Coffinier va s’être trouvé une nouvelle alliée... On comprend mieux tout l’intérêt que la Fondation pour l’école et son blog liberté-scolaire manifestaient il y a peu envers Belghoul et ses JRE, comme le Mammouth l’indiquait ici.


Et bientôt, grâce aux dons défiscalisés qui lui sont faits, la Fondation pour l’école pourra même peut-être subventionner les écoles privées de Belghoul...

 

Voir en ligne : http://www.le-mammouth-dechaine.fr/...