local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Par : D.R.
Publié : 19 avril 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Tiens, voilà du Boutin

Tiens, voilà du Boutin

19/04/14 11:30

* Rythmes / éléments de langage.

Alors que la porte de sortie n’est toujours pas annoncée et que le ministère ne veut pas dire qu’il va revenir en arrière (mais qu’il va le faire quand même), B. Hamon annonce ces jours-ci qu’il ne s’interdit rien.

Ouf le voilà sauvé.

« Le principe des 9 demi-journées sera maintenu mais je ne m’interdis rien. Les formules favorables à l’enfant primeront [...]" (source)
une circulaire devrait en fait laisser la main aux recteurs et aux directeurs académiques pour décider, localement, des entorses possibles au décret Peillon.

Voilà comment refiler la patate chaude à l’administration...


* Conséquences du gel du point d’indice des fonctionnaires ? une baisse de salaire (de moins en moins) masquée


La principale conséquence est évidente (surtout quand le gel en question a commencé en 2010 et doit se poursuivre au moins jusqu’en 2017), mais c’est encore mieux en le disant source

extrait :

"Quel est l’effet du gel ?
Un indice qui n’augmente pas, c’est une rémunération qui stagne. Et pourtant, c’est équivalent à une baisse de salaire qui avance masquée...
si les prix augmentent alors que les salaires stagnent, comme c’est le cas des fonctionnaires, en pratique, c’est une perte de pouvoir d’achat."

Petit rappel cruel :
"En janvier, Marilyse Lebranchu, qui était alors ministre de la fonction publique, assurait que le point d’indice ne serait pas gelé jusqu’à « la fin de la mandature ».



*Education nationale : peu de postes, mais beaucoup trop d’élèves

On vous le disait dès décembre . Le ministère a de plus en plus de mal à le cacher.
Selon une étude de minis­tère de l’Éducation natio­nale,
il y aura plus de 100.000 écoliers et lycéens sup­plé­men­taires à la ren­trée 2014 et 2015.

étude citée par Vousnousils.

Heureusement il y a les heures supplémentaires.... Petit, petit, petit...

* Genre : rien ne va plus !

<