local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 22 avril 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

CR de l’audience du 7 avril 2010 au MEN (DGESCO) des 3 associations : AFPEN, FNAME & FNAREN

CR de l’audience du 7 avril 2010 au MEN (DGESCO) des 3 associations :
AFPEN, FNAME & FNAREN

M. René Macron (DGESCO) nous a reçus après avoir rencontré la veille les syndicats avec lesquels il avait travaillé autour d’un courrier aux IA destiné d’après le MEN à les inciter à stabiliser les RASED, favoriser les départs en formation et à pourvoir les postes vacants. Il ne nous a pas été proposé de travailler sur ce texte, et M. Macron s’est montré soucieux de distinguer le travail avec les syndicats de celui avec les associations professionnelles.
La première partie de l’entretien situe l’objet de l’audience :

La question des RASED… dans son ensemble sans restrictions de sujets à aborder, mais question à resituer dans son contexte de décisions politiques, de mesures budgétaires, de la réalité des évolutions sur le terrain.

Monsieur Macron souhaite une analyse qualitative du système par les associations professionnelles :

Comment se joue l’aide personnalisée, complémentarité ou opposition aux aides spécialisées, quelle articulation ?

Qu’apportent les enseignants spécialisés des RASED en termes de plus-value au système scolaire ?

- Les formations des enseignants spécialisés sont-elles toujours opérantes, faut-il les reconsidérer ? Monsieur Macron réaffirme que « le Ministre a pris la décision de stabiliser les réseaux et soutient leur existence… »

Mais, ajoute-t-il « ce n’est pas une évidence, le risque de dissolution du système existe… ». La crédibilité du RASED est donc à travailler. Des évolutions qualitatives sont peut-être nécessaires (selon lui), qui seraient mises en place à partir d’observations, d’évaluations et d’analyses du dispositif. Une enquête quantitative va être envoyée en ce sens aux IA afin de procéder à un état des lieux et un comparatif des postes E, G et Ψ (pourvus/non pourvus, par des PE spécialisés/en formation/non spécialisés, secteur prioritaire/non prioritaire) entre septembre2009 et septembre 2010. Le MEN s’est engagé à ce que les résultats de cette enquête chiffrée, qui va être rapide, nous soient communiqués.

Chaque association a pu s’exprimer sur ses pratiques, les manques, les difficultés rencontrées et sur les évolutions d