local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 11 avril 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le credo du maire de Joué : proximité et simplicité

Source :
la
NR du 11/04:2014

Le credo du maire de Joué : proximité et simplicité


Frédéric Augis a répondu hier
après-midi aux questions de la rédaction. - (Photo NR, Patrice
Deschamps)

Frédéric
Augis estime qu’il a remporté l’élection grâce à une campagne
de terrain. Une proximité qui aurait fait défaut à Philippe Le
Breton.

Il y a encore un mois, il
n’avait pas (doux euphémisme…) la faveur des pronostics. Car
Joué-lès-Tours apparaissait comme un solide bastion de la gauche,
détenu depuis 19 ans par Philippe Le Breton. Mais Frédéric
Augis l’assure : sa victoire aux municipales, le 30 mars,
n’est pas une surprise. Il l’a patiemment construite, depuis 2008, en
« labourant le terrain » et en développant ainsi avec la
population un rapport qui aurait, selon lui, cruellement fait défaut
au maire sortant : la proximité.

" Une vision moins autocratique du pouvoir "

« J’ai notamment participé à 32 réunions
publiques de précampagne pour dialoguer avec les Jocondiens, fait
du porte-à-porte, tenu des permanences
…  »,
rappelle le nouveau maire, qui évoque aussi une grande
« simplicité » dans son rapport aux autres. Et
bien que « le combat ait été âpre et difficile »
pour la conquête de la mairie, il n’a pas empêché un passage de
témoin « dans un esprit républicain » entre le
vaincu et le vainqueur.
« Philippe Le Breton m’a ouvert
la mairie dès le lendemain de l’élection et nous avons préparé
ensemble le conseil municipal d’installation »
, commente
Frédéric Augis. Mais trêve d’amabilités. Si le maire de Joué
reconnaît que son prédécesseur a su désendetter la Ville, il
estime qu’il « aurait peut-être mieux fallu investir à un
moment donné pour entretenir des voiries et un patrimoine sportif
vieillissants. »

Se posant comme « un
capitaine »
, il n’entend pas engager de bouleversements
dans les services et l’organigramme de la mairie, si ce n’est le