local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 8 avril 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

PROCÈS LA POSTE CONTRE SUD PTT 36/37 SUITE ET FIN ?

Au moment où le chômage et la précarité prennent des proportions dramatiques, la répression contre les salarié-es et les militants syndicaux dans les entreprises atteint son paroxysme. Pas un secteur, public ou privé, n’y échappe...

A la Poste, cette politique répressive est généralisée sur tout le territoire et touche de plus en plus de militants parmi celles et ceux notamment qui continuent de s’indigner. Le 24 avril 2014 se tiendra à partir de 12h30 au TRIBUNAL correctionnel de Tours, le procès de la Poste contre le syndicat SUD en la personne de son ex-secrétaire départemental Pascal Routy, au terme de 3 années de procédure.

Petit historique pour celles et ceux qui découvriraient l’affaire : la plainte du directeur de la DOTC de Touraine-Berry, M. Tibi, porte sur 3 mots d’un article publié en Juin 2011 dans notre journal mensuel « Sudversif ». Nous y dénoncions son excès d’autoritarisme à propos d’une sanction disciplinaire lourde et injustifiée contre un de nos militants de Tours Marceau.

Depuis, le Tribunal Administratif nous a donné raison en annulant la sanction disciplinaire, jugée « disproportionnée », mais la volonté de la Poste de « mettre au pas un certain syndicat », reste bien présente.

Le 24 avril 2014, ce sera aussi le procès de la liberté d’expression syndicale, liberté qui pourrait être remise en cause à l’heure où l’offensive patronale n’a jamais été aussi oppressante.

L’air de rien, dans cette affaire, s’il y a un mot germanophone utilisé inopportunément dans notre article qui avait pu toucher la grande susceptibilité de notre directeur, que doit-on penser des maux qui touchent toujours plus les postiers face aux conséquences des désorganisations constantes dans les services et dont il est en premier lieu responsable ?

On a bien compris que les beaux discours de dialogue social ne servent que de prétexte pour continuer les organisations destructrices dans les services, avec l’accompagnement de partenaires réformistes.

Face à la violence des attaques qui touchent une majorité des postiers et dont les conséquences sont désastreuses pour leur santé, devrions-nous nous taire et faire comme si tout se passait dans le meilleur des mondes ? A cette question, la réponse est sans équivoque : NON

Nous appelons les postier-es à soutenir Pascal ROUTY,

le syndicat SUD et la liberté d’expression,

en participant au rassemblement devant le Tribunal,

place Jean Jaurès à Tours, le 24 avril 2014 dès 12 h 30

Barnum, musique, restauration, boissons en non stop sur place.

Voir en ligne : http://solidaires37.org/spip.php++cs_INTERRO++ar...