local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 6 avril 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

(Le Monde) Théorie du Genre : 10 liens pour comprendre

Source Samuel Laurent in Le Monde du 26.02.2014 à 07h29 • Mis à jour le 10.03.2014 à 10h01

Mariage gay, PMA, « gender »... Dix liens pour tout comprendre

 

1. La théorie du genre, c’est quoi ?

La « théorie du genre » est avant tout une invention de [ses->http://www.lemonde.fr/bourse/nyse-euronext-paris-equities/ses/] détracteurs.

Ce qui existe, ce sont les « gender studies », venues des Etats-Unis. Un champ d’études universitaires né dans les années 1960, en parallèle du développement du féminisme. Son propos : étudier la manière dont la société associe des rôles à chaque sexe. Exemples : « pourquoi les hommes font moins le ménage », « pourquoi une femme mécanicienne ou un homme sage-femme paraissent insolites », etc.

L’un des postulats de ces études était de distinguer le « genre », la construction sociale (les filles aiment le rose, les garçons le bleu) du sexe [physique->http://www.lemonde.fr/physique/]. D’où le recours croissant à l’utilisation du terme « genre », par exemple pour dénoncer les « stéréotypes de genre ».

Ce qui n’existe pas : Mais il n’y a pas de « théorie » au sens idéologique ou scientifique du terme, pas de programme secret ou caché visant à « manipuler » les enfants.

Deux jumeaux, Ema et Etienne, à Paris.

Lire : Masculin-féminin : cinq idées reçues sur les études de genre

[#partie2<-]2. Pourquoi dit-on qu’elle est « enseignée dans les écoles » ?

La dénonciation des dangers de la « théorie du genre » n’est pas neuve : dès 2011, la sphère catholique traditionaliste partait en guerre contre l’introduction de cette notion de « genres » dans les manuels de [Sciences->http://www.lemonde.fr/sciences/] de la vie et de la Terre (SVT) de première. En réalité, ce fantasme d’une « idéologie du genre » est venu des Etats-Unis et des groupes ultraconservateurs, qui ont inspiré leurs homologues en [Europe->http://www.lemonde.fr/europe/]. En réalité, la loi prévoit l’enseignement de l’égalité homme-femme à l’école depuis 1989, et des cours d’éducation sexuelle sont prévus à l’école depuis une loi de 2001.

On n’enseigne donc aucune « théorie du genre » dans les écoles, même si des réflexions sont menées autour des questions d’égalité homme-femme par nombre d’acteurs, dont les syndicats. Les « anti » citent ainsi régulièrement une étude du syndicat Snuipp sur la question, en général sans préciser qu’il s’agit d’une réflexion syndicale et pas du programme officiel.

François Hollande, en visite à l'école primaire Jules-Michelet, à Denain (Nord), en 2013.

Lire : Cinq intox autour de la « théorie du genre »

[#partie21<-]3. Qu’est ce que les « ABCD de l’égalité » ?

C’est la nouveauté de l’année 2013 : l’éducation nationale teste, dans 600 classes de 275 écoles, de la maternelle au CM2, des séquences pédagogiques sur les questions d’égalité homme-femme, les « ABCD de l’égalité ». Ils ne parlent pas de sexualité et donc encore moins d’homosexualité. Ils consistent en des séries d’exercices et d’activités destinés à interroger sur les rôles masculin et féminin en société : pourquoi les filles jouent à la poupée et les garçons au ballon, etc.

ABCD de l'égalité dans une classe de primaire à Villeurbanne, le 13 janvier 2014.

Lire : que sont les ABCD de l’égalité ?

[#partie22<-]4. Et la « ligne Azur », de quoi s’agit-il ?

Autre institution mise en cause : « Ligne Azur », filiale de [Sida->http://www.lemonde.fr/sida/] info service, qui existe de