local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 2 avril 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

L’extrême droite s’attaque à une enseignante syndicaliste

Source : questionsdeclasses.org Posté le 2 avril 2014

L’extrême droite s’attaque à une enseignante syndicaliste

Communiqués de la Fédération SUD éducation et du syndicat SUD
éducation 37

C’est avec stupeur et colère que la fédération SUD éducation
a appris l’attaque grave et ignominieuse menée à l’encontre
d’une enseignante en maternelle de Joué-lès-Tours dans
l’Indre-et-Loire (37) par le groupuscule d’extrême droite
« Journée de retrait de l’école » (JRE) qu’anime
Farida Belghoul.

Ci-dessous, les communiqués de la Fédération SUD éducation et
du syndicat SUD éducation d’Indre-et-Loire.

Dans une vidéo d’une dizaine de minutes publiée le samedi 29
mars par le site internet de cette officine, notre collègue et
camarade est publiquement accusée d’avoir procédé à des
attouchements sexuels sur des enfants de sa classe de maternelle. Ce
mensonge est détaillé jusqu’à la nausée pendant plus de dix
minutes. Des commentaires haineux, appelant au lynchage et menaçant
de mort notre collègue, accompagnent la vidéo diffusée sur la
plateforme You tube.

L’association de promotion de « Journées de retrait de
l’école » (proche du groupe Égalité et réconciliation
d’Alain Soral, qui se définit lui-même comme « national et
socialiste ») s’est donnée pour combat imaginaire la
dénonciation par tous les moyens d’une prétendue « théorie
du genre »… s’attaquant par contre pour de vrai à
l’éducation à l’égalité entre filles et garçons.

Aujourd’hui, alors qu’une nouvelle journée de retrait des
enfants des écoles est programmée ce lundi 31 mars, c’est dans la
plus pure tradition des groupes fascistes que la JRE utilise la
diffamation et le mensonge pour appuyer son combat rétrograde et
abuser des parents d’élèves.

La fédération SUD éducation soutient l’enseignante attaquée,
ainsi que tous les collègues de l’école et le syndicat SUD
éducation d’Indre-et-Loire qui est à leurs côtés.

Nous soutiendrons les démarches, y compris juridiques, que
mettront en œuvre nos collègues pour riposter à cette attaque
ignoble. L’extrême droite est notre pire ennemie, nous ne la
laisserons pas impunément agir, dans l’Éducation nationale comme
ailleurs.