local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 2 avril 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

France bleu / France Inter : Joué-les-Tours : soutien des parents et du rectorat aux enseignants de l’école de la Blotterie

Source : reportage de Théo Maneval, France bleu Touraine et flash de 12h00 sur France Inter le 1/4/2014

Joué-les-Tours : soutien des parents et du rectorat aux enseignants de l’école de la Blotterie

Lundi 31 mars 2014 à 18h20

Après la publication vendredi dernier par le mouvement proche de l’extrême-droite "Journée du Retrait de l’Ecole" d’une vidéo accusant une enseignante d’attouchements, un appel avait été lancé à retirer les enfants de l’école ce lundi. Mais il a été peu suivi et le directeur de l’académie comme les parents d’élèves ont témoigné leur soutien aux enseignantes devant des accusations "sans fondement".

L’école maternelle de la Blotterie à Joué-les-Tours. © Théo Maneval - Radio France

 

L’appel du collectif "Journée de Retrait de l’Ecole" (JRE) à laisser les enfants à la maison ce lundi n’a été que très peu suivi. Vendredi dernier ce mouvement proche de l’extrême-droite publiait une vidéo dénonçant de présumés attouchements sur deux élèves dénudés par leur institutrice. Des allégations démenties par la direction de l’école et la direction de l’académie Orléans-Tours. 

Ce collectif demandait donc lundi matin aux parents de ne pas envoyer leurs enfants à l’école en signe de protestation. Mais l’appel n’a pas rencontré un grand succès et même les parents d’élèves semblent désormais prendre la défense des enseignants.

"Une enseignante désignée à la vindicte populaire"

Le directeur de l’académie Orléans-Tours, Antoine Destrés, s’est lui-même déplacé à l’école de la Blotterie lundi matin. Il a fait part de son soutien sans faille à l’équipe enseignante, démenti en bloc l’ensemble des accusations portées dans la vidéo, et exprimé sa volonté de rassurer les parents.