local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 1er avril 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Joué les Tours : Le nouveau maire et la rumeur autour de l’école Blotterie

Source :
http://matfanus.blogspot.fr
le 1er avril 2014

Joué les Tours : Le nouveau maire et la rumeur autour de l’école Blotterie

Libellés : la
Touraine
Politique
et Société

[ATTENTION : MISE A
JOUR A 18H30 EN FIN DE BILLET]

Depuis vendredi, une
immonde rumeur atteint l’école de la Blotterie à Joué les Tours et
plus particulièrement une enseignante accusée d’avoir demandé à
deux enfants de sa classe de se déshabiller pour se toucher les
parties génitales.
Orchestrée et relayée par "Journées
des retraits des écoles", le mouvement de Farida Belghoul,
spécialiste de ces manipulations autour des théories du genre dans
les écoles (qui rappelons le n’existe pas), la rumeur de l’école de
la Blotterie a circulé tout le week-end après que Farida Belghoul
se soit déplacée à Joué les Tours vendredi soir (voir
le détail de cette histoire sur La Rotative
).

Hier à l’école, le
directeur d’académie est venu afficher son soutien à l’enseignante
et a déclaré qu’il portera plainte. Les syndicats à commencer par
Sud-Education,
une dizaine de parents d’élèves étaient également présents
devant l’école en guise de soutien à l’enseignante. Malgré tout,
la classe affichait selon la NR 20 % d’élèves absents hier. 

On peut clairement
s’interroger sur les dangers d’une telle rumeur et de tels procédés
visant l’école publique. Certains
ce week-end s’étonnaient également du moment choisi pour lancer ces
accusations en pleines élections municipales. 

D’autant plus que cette
rumeur va dans le sens d’un tract qui circule depuis hier sur
internet. Celui-ci porte le logo du candidat Frédéric Augis, devenu
maire de la ville depuis et également
signataire de la charte de la manif pour tous
. Ce dernier selon
des jocondiens aurait été diffusé vendredi dernier dans le
quartier de la Rabière... Dans un style nauséabond, le tract 
accuse clairement et sans fondements (rappelons le une nouvelle fois)
la municipalité sortante de favoriser la théorie du genre à
l’école de la Blotterie.


 

Pourtant hier matin, tous
les parents d’élèves rencontrés devant l’école de la Blotterie
niaient catégoriquement que les enseignants de cette école
apprenaient quoi que ce soit de ce genre à leurs enfants. Une
information que confirmait également la directrice de
l’école.

[MISE A JOUR DE 18H30] 

Contacté
par la Nouvelle République, Frédéric Augis a démenti être à
l’origine de ce tract. L’intéressé ne l’a en revanche pas dénoncé,
ce qui aurait pourtant était un signe fort d’apaisement sur ce sujet
qui cristallise les tensions et dont se servent les réseaux les plus
fanatiques pour pénétrer de leurs théories les milieux les plus
perméables.

Le syndicat FSU a d’ailleurs publié un
communiqué de presse (En
PDF ici
) demandant au nouveau maire UMP de la commune de démentir
formellement être à l’origine de ce tract mais également son
contenu.