local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 28 février 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Face à l’emploi, les inégalités entre régions sont plus fortes pour les moins diplômés - ...

Évaluation et statistiques
Face à l’emploi, les inégalités entre régions sont plus fortes pour les moins diplômés

Note d’information - N° 03 - février 2014

Face à l’emploi, les inégalités entre régions sont plus fortes pour les moins diplômés

Télécharger la version imprimable

Télécharger les données de la Note d’information : tableaux et graphiques au format Excel

 

En savoir plus

Glossaire

Définitions des notions et indicateurs statistiques

Sites à consulter

OCDE
Organisation de coopération et de développement économiques

Nouvelle fenêtre vers le site de l'OCDE
Regards sur l’éducation fournit des données sur la structure, le financement et les performances des systèmes d’éducation des 34 pays membres de l’OCDE, ainsi que d’un certain nombre de pays du G20 non membres de l’Organisation.
Regards sur l’éducation : les indicateurs de l’OCDE

Insee
Institut national de la statistique et des études économiques

Nouvelle fenêtre vers le site de l'Insee
Des données essentielles sur les relations entre le système de formation et l’emploi, regroupées en 3 thèmes : l’école et ses sortants, l’insertion des jeunes et la formation tout au long de la vie.
Bilan Formation-emploi

Céreq
Centre d’études et de recherches sur les qualifications

Nouvelle fenêtre vers le site du Céreq
Quand l’école est finie... Premiers pas dans la vie active de la génération 2010

Qu’est-ce qu’une Note d’information ?

Chaque Note d’information présente les résultats les plus récents issus des exploitations d’enquêtes et d’études statistiques. Cette publication apporte l’éclairage de la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance à la compréhension et à l’analyse du système éducatif français.

Consulter la liste des titres parust mois après leur sortie de formation professionnelle ou technologique, 48 % des lycéens ont un emploi en 2012. La situation de l’emploi reste proche de celle observée depuis 2009, et bien moins favorable que celle observée avant la crise économique de 2008. 


 

Auteur : Pascale Poulet-Coulibando, DEPP A1

  L’essentiel

Alors que les opportunités d’emploi des diplômés sont relativement homogènes sur le territoire, celles des moins formés varient beaucoup d’une région à l’autre.

Les régions d’outre-mer et du Nord comptent de fortes proportions de peu diplômés, rarement en emploi, et, de ce fait, de faibles taux’emploi. À l’opposé, l’Île-de-France, Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes bénéficient des proportions de diplômés de l’enseignement supérieur les plus importantes et des taux d’emploi et du produit intérieur brut (PIB) par habitant les plus élevés.

La Bretagne et les Pays de la Loire ont les plus faibles proportions de jeunes de 15 à 29 ans ne poursuivant pas d’études et n’ayant pas d’emploi. 

  L’infographie

Taux d’emploi des personnes âgées de 25 à 64 ans

 
Note de lecture : en France, les plus fortes proportions des personnes âgées de 25 à 64 ans occupant une activité rémunérée se trouvent en Île-de-France, Rhône-Alpes et Pays de la Loire. À l’opposé, les plus faibles proportions sont situées dans les régions d’outre-mer, celles limitrophes de la Méditerranée et le Nord-Pas-de-Calais. Les autres régions présentent des taux d’emploi proches de la moyenne, entre 68,6 % et 72,5 %. 

  Repères

D’où viennent les données sur les régions ?
Tous les ans, des données sur le niveau d’éducation et d’emploi de la population française sont transmises à l’OCDE en vue de la publication d’indicateurs comparables entre pays dans Regards sur l’éducation. Elles reposent sur l’enquête Emploi de l’Insee, dont le champ est alors la France métropolitaine. La déclinaison régionale réalisée pour la présente étude repose sur les résultats du recensement de la population de l’Insee de 2009.

Comment sont appréciés les niveaux d’éducation ?
Les niveaux d’éducation de la Classification internationale type de l’éducation (CITE) sont approchés en groupant les 11 modalités de diplômes et de scolarité du recensement.
- CITE 0 à 2, « peu diplômés » : (1) pas de scolarité ; (2) aucun diplôme mais scolarité jusqu’en école primaire ou au collège ; (3) aucun diplôme mais scolarité au-delà du collège ; (4) certificat d’études primaires ; (5) diplôme national du brevet.
- CITE 3, diplômés de fin de secondaire : (6) CAP, brevet de compagnon ; (7) BEP ; (8) bac général, brevet supérieur ; (9) bac technologique ou professionnel, brevet professionnel, etc.
- CITE 5 et 6, diplômés de l’enseignement supérieur : (10) diplôme de premier cycle universitaire, BTS, DUT, diplôme des professions sociales ou de la santé, d’infirmier(ère) ; (11) diplôme de deuxième ou troisième cycle universitaire, diplôme d’ingénieur, d’une grande école, doctorat, etc.
La CITE distingue les scolarités primaires complètes (niveau 1) des enseignements secondaires de premier cycle suivis jusqu’en troisième (niveau 2).

  Approfondissement

Télécharger la Note d’information

Face à l’emploi, les inégalités entre régions sont plus fortes pour les moins diplômés
Note d’information n° 03, février 2014

Mise à jour : février 2014

Voir en ligne : http://www.education.gouv.fr/cid773...