local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 17 février 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

GARD : Priorité à l’éducation ou priorité à l’austérité ?

Priorité
à l’éducation ou priorité à l’austérité ?

La
"priorité à l’éducation" annoncée par le Ministre
Peillon n’était, la réalité le montre aujourd’hui, qu’une
opération mensongère de communication. En effet les DHG (Dotation
Horaire Globale) des établissements du Gard sont tombées et la
situation pour la rentrée prochaine s’annonce catastrophique. Cette
dotation influe directement sur le nombre de postes d’enseignants
dans les collèges et lycées et donc par conséquent sur les
effectifs des classes.

A
la rentrée 2014 le Gard accueillera 281 nouveaux élèves dans le
secondaire et l’ouverture du nouveau collège de Gallargues nécessite
que la Direction académique "trouve" 593 heures postes...
sans apport extérieur. Concrètement il s’agit de transférer des
moyens venant d’autres établissements. Il faut également compter
avec les décharges horaires qui seront mises en place dans le cadre
de la réforme de l’éducation prioritaire et qui concerneront deux
collèges dans le Gard.

Dans
ce contexte le rectorat a généreusement octroyé 82,5 heures postes
en plus au Gard par rapport à l’année dernière. Soit un enseignant
pour 55 élèves supplémentaires. Voici quelques exemples concrets
de cette mauvaise Dotation Horaire Globale pour notre département :

  • Le
    collège du Mourion à Villeneuve perd 40 heures poste ce qui a pour
    conséquence la fermeture de deux classes et la généralisation des
    classes à 30. Les personnels se sont réunis en AG, ils étaient
    95% à être en grève le mardi 11 février,

  • Le
    collège de Remoulins perd 44 heures. Les conséquences sont la
    fermeture d’une classe et l’augmentation des effectifs des classes.
    La DHG a été refusée par le CA. Les personnels demandent à être
    reçus par la Direction académique.

  • Le
    collège Jean Vilar de Saint-Gilles malgré son classement ZEP et
    des effectifs constants perd 22 heures poste. La DHG a été rejetée
    par le CA et les personnels demandent à être reçus par la
    Direction académique.

  • Au
    lycée de Milhaud deux classes seront fermées l’année prochaine et
    les effectifs des séries générales risquent d’exploser.

Sud
éducation appelle à renforcer ce mouvement de refus des DHG en
baisse en votant contre dans les Conseils d’administration. Nous
appelons tous les personnels des établissements concernés à se
réunir en AG et à entrer en contact pour coordonner les luttes
contre cette casse de l’éducation.

Sud
éducation Gard revendique :

  • Des
    moyens pour satisfaire les besoins

  • La
    réduction des effectifs/classe et la définition de plafonds
    nationaux pour le nombre d’élèves par classe

  • Des
    dédoublements systématiques

  • La
    titularisation de tou-te-s les précaires et des recrutements de
    titulaires à la hauteur des nécessités pour toutes les catégories
    de personnel.

    Sud
    éducation 30