local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 8 février 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

RASED : du Réseau d’Aides au Réseau DEAD

Le sort des RASED a été arrêté en septembre 2008 quand, Rue de
Grenelle, on a programmé la disparition de 2 ou 3 000 postes chaque
année jusqu’à l’agonie.

Une disparition programmée depuis longtemps

Parallèlement, Xavier Darcos a entériné la réforme des
programmes de juin 2008, la « libération du samedi matin »,
l’institution de l’accompagnement éducatif au collège, de
l’aide personnalisée et des stages hors temps scolaire pour les
élèves de CM.

Souvenons-nous de ces propos, d’octobre 2008 : « Toutes
les mesures que je prends servent surtout d’habillage aux
suppressions de postes.
 », énoncés par ce même Xavier
Darcos, ancien secrétaire du club de l’horloge, cofondateur de
« Créateurs d’école » ou « comment
privatiser l’éducation ?
 », et proche
d’« Enseignement et liberté » dans la mouvance de
l’Opus Dei qui considère l’Éducation nationale comme une
entreprise comme les autres.

À cette époque, Luc Ferry, toujours proche du pouvoir, a été
on ne peut plus clair. À la question d’un journaliste qui lui
demandait, étonné, comment la mise en place de 2 heures d’aide
personnalisée pourraient permettre la suppression de postes, il a
répondu qu’avec ces nouvelles dispositions, le ministère pourrait
affirmer que l’enseignant est à même d’apporter de l’aide aux
élèves en difficulté scolaire et qu’il ne serait plus nécessaire
d’avoir recours à l’intervention extérieure comme celle des
RASED.

Le mirage du dispositif d’aide personnalisée

Nous savons tous, et nos dirigeants les premiers, que le RASED
intervient auprès des élèves qui ont déjà bénéficié d’une
attention particulière en classe, d’une adaptation pédagogique de
la part des enseignants. Or si cette aide n’a pas permis à un
élève d’endiguer ses difficultés, c’est bien parce qu’il a
besoin d’autre chose : des aides spécialisées dispensées
par des enseignants formés. S’attacher aux procédures et au
fonctionnement cognitif de l’élève, avoir une approche systémique
de la difficulté peut permettre à ces élèves de se réconcilier
avec l’école et de progresser dans leurs apprentissages.

L’aide personnalisée, présentée comme un dispositif pouvant
se substituer au RASED ne peut apporter qu’un soutien ponctuel à
un élève n’ayant pas assimilé telle ou telle notion, et