local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 21 décembre 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Y a-t-il des spécificités d’apprentissage des seniors ?

Y
a-t-il des spécificités d’apprentissage des seniors ?

Dominique
Cau-Bareille

Maître de conférences à l’IETL /
Université Lyon 2


Résumé en français :

Mots clés :
vieillissement – cognition– formation professionnelle

Résumé
en anglais :

Key
words : aging – cognition – job training

Introduction

Du fait de l’allongement
des carrières suite à la loi Fillon de 2003 et l’évolution de la
législation pour le maintien dans l’emploi des seniors (mise en
place de plans seniors à compter du 1
er
janvier 2010), leur formation est devenue un enjeu très important à
la fois de compétitivité des entreprises et d’employabilité.

Du point de vue des
employeurs, la préoccupation est de disposer de salariés dont les
compétences sont en adéquation avec les challenges des entreprises,
les exigences de productivité. Or les évolutions du monde du
travail aujourd’hui, quels que soient les secteurs d’activité,
passent par des transformations continues, des changements
organisationnels, des changements technologiques visant à améliorer
la performance des systèmes. Dès lors, le maintien dans l’emploi
des salariés, et plus particulièrement des seniors, passe par leur
formation. Il y a dix ans en arrière, ces mêmes seniors faisaient
l’objet de mesures de préretraites ; les employeurs préférant
engager dans les processus de changement les jeunes au détriment des
anciens. Dans le contexte actuel, cette stratégie de discrimination
des anciens est rendue moins aisée ; les entreprises seraient
alors pénalisées financièrement. Maintenir en emploi plus
longtemps des salariés en fin de carrière suppose donc que l’on
continue à faire évoluer leurs compétences au risque qu’elles ne
deviennent obsolètes.

L’exploitation des
données de l’enquête Visat