local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Par : D.R.
Publié : 12 décembre 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

On a gagné ! (ou presque)

On a gagné ! (ou presque)

12/12/13 21:48

* Refondation en recul : une victoire à la Pyrrhus ?

A la plus grande joie de tout le monde, visiblement.

Bilan du coté syndical : chacun a gagné :

- le SNALC a une éjaculation et se félicite. Mais de quoi ? du retrait sur les HS des CPGE mais aussi de « l’ambitieuse mise à plat des missions des enseignants ». Bref à la fin de l’envoi, ils signent ! (mais soignent leur électorat bien corpo).

- Pour
FO « ces annonces prouvent que les personnels enseignants qui prennent position pour le retrait du projet du ministre dans des centaines de lycées et collèges avec les organisations syndicales ont raison  ». Si tant est que Peillon ait toujours raison... Mais raison de quoi ou de qui d’ailleurs ?

- Pour la
FSU  : grand soulagement. Il n’y aura pas à subir les pressions de la base pour faire grève. Ça tombe bien cela commençait à s’agiter alors que les directions s’étaient montrées très conciliantes avec le ministre.

- Pour le SE Unsa et le SGEN
 : la reprise des discussions en janvier va permettre au chantier de refondation d’aboutir « et d’avancer  ». On craind le pire.

- pour les asso des profs de CPGE, victoire sur toute la ligne. Leur devise : Peillon-nous en une tranche !

Sinon, vous votre revalorisation comment elle va ? Toujours autant d’élèves dans vos classes ? Leurs petites compétences vont bien ?
Ne plus déranger. Prière de nous réveiller quand les choses sérieuses commenceront.



* Même Copé s’y met :

L’ump croit avoir eu un rôle majeur dans le recul de peillon :

"C’est une nouvelle démonstration que notre rôle à l’UMP est majeur, s’est félicité Jean-François Copé. A force de relayer l’inquiétude des profs de prépas, le gouvernement a reculé." source l’Express.com


* Les beni-oui-oui bien corpo, eux, allient lobbying associatif et syndicalisme