local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Par : D.R.
Publié : 12 décembre 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

On a gagné ! (ou presque)

On a gagné ! (ou presque)

12/12/13 21:48

* Refondation en recul : une victoire à la Pyrrhus ?

A la plus grande joie de tout le monde, visiblement.

Bilan du coté syndical : chacun a gagné :

- le SNALC a une éjaculation et se félicite. Mais de quoi ? du retrait sur les HS des CPGE mais aussi de « l’ambitieuse mise à plat des missions des enseignants ». Bref à la fin de l’envoi, ils signent ! (mais soignent leur électorat bien corpo).

- Pour
FO « ces annonces prouvent que les personnels enseignants qui prennent position pour le retrait du projet du ministre dans des centaines de lycées et collèges avec les organisations syndicales ont raison  ». Si tant est que Peillon ait toujours raison... Mais raison de quoi ou de qui d’ailleurs ?

- Pour la
FSU  : grand soulagement. Il n’y aura pas à subir les pressions de la base pour faire grève. Ça tombe bien cela commençait à s’agiter alors que les directions s’étaient montrées très conciliantes avec le ministre.

- Pour le SE Unsa et le SGEN
 : la reprise des discussions en janvier va permettre au chantier de refondation d’aboutir « et d’avancer  ». On craind le pire.

- pour les asso des profs de CPGE, victoire sur toute la ligne. Leur devise : Peillon-nous en une tranche !

Sinon, vous votre revalorisation comment elle va ? Toujours autant d’élèves dans vos classes ? Leurs petites compétences vont bien ?
Ne plus déranger. Prière de nous réveiller quand les choses sérieuses commenceront.



* Même Copé s’y met :

L’ump croit avoir eu un rôle majeur dans le recul de peillon :

"C’est une nouvelle démonstration que notre rôle à l’UMP est majeur, s’est félicité Jean-François Copé. A force de relayer l’inquiétude des profs de prépas, le gouvernement a reculé." source l’Express.com


* Les beni-oui-oui bien corpo, eux, allient lobbying associatif et syndicalisme

Le GDID (groupement de défense des idées des directeurs), encore une asso de corpo, se félicite des négociations en cours avec le ministère :

source "le lobbying intensif du GDiD depuis des années porte aujourd’hui ses fruits, avec l’aide du SE, du SGEN, de la CFTC et d’autres. [...] Les directeurs d’école auxquels est aujourd’hui proposé un GRAF, ou "grade à accès fonctionnel", vont être reconnus et leur mission distinguée de celle de l’enseignant lambda comme un métier spécifique[...] Deo gratias".

Tiens, la CFTC n’a pas voulu s’associer à la lettre commune que le GDID, le SGEN, et le SE-UNSA ont adressée il y a peu à Vincent Peillon...
souvenez-vous
A moins qu’après tout ce soient le GDID, le SGEN et l’UNSA qui aient jugé la CFTC trop timorée et pas assez béni-oui-oui à leur goût ?

Quoi qu’il en soit, les idées du GDID sont bien accueillies au ministère et le directeur d’école gédésidien peut donc se prendre à rêver, comme le résume le Café pédagogique, de "devenir un chef de service, un leader pédagogique capable de faire passer les réformes", car "il faut une contrainte pour que le pilotage marche". source


* Pendant ce temps là le MEDEF sait où il va :

Fabula.org. G. FIORASO : LE MEDEF ET LE GOUVERNEMENT PRÊTS AU « COPILOTAGE » DES FORMATIONS""

"Après avoir voulu faire entrer davantage l’entreprise à l’école, le gouvernement cherche à faire de même à l’université. Jean-Marc Ayrault et le ministre de l’Education, Vincent Peillon, avaient placé, le 18 octobre, l’ancien patron d’Air France-KLM, Jean-Cyril Spinetta, à la tête du Conseil national éducation-économie (CNEE). La ministre de l’Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, installe ce matin le comité Sup’emploi. Il sera coprésidé par deux chefs d’entreprise, Françoise Gri et Henri Lachmann.

Lire la suite ...


* Fuite de données concernant les lycéens de PACA

Selon Zataz. Une fuite de données (maintenant corrigée par le Conseil Régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur) permettait il y a quelques jours d’accéder à plus de 31.000 fiches de collégiens et lycéens de la région PACA : noms, adresses postales, téléphones, étaient ainsi en libre accès... à partir d’un simple navigateur connecté à l’url officiel de l’opération Pass Culture+ mise en place par le Conseil Régional pour les collégiens et lycéens.
Les personnes concernées par cette fuite n’ont pas été prévenues par l’administration.


* Fichage des élèves, toujours (SCONET / SIECLE)

SUDéduc vendée"Les parents d’élève du collectif vendéen contre Base Elèves s’apprêtent à déposer des recours contre SIECLE.
Les parents d’élève dénoncent de nouveau le fichage des données personnelles figurant dans le fichier SIECLE ex SCONET utilisé dans tous les établissements scolaires du second degré : ainsi la nationalité, la profession des parents...sont des champs à compléter..."

On retrouve ainsi dans sconet/siècle la plupart des renseignements litigieux présents dans la première version de Base élèves premier degré... Mais "Contrairement à Base élèves, la mise en œuvre de Sconet n’a provoqué aucune réaction d’envergure, ni des parents ni des enseignants, probablement en raison de la séparation des fonctions administratives et pédagogiques dans le secondaire et de l’absence d’information faite aux familles."

pour plus d’info...

Mais voilà l’idée : créer de vrais directeurs d’école bien au pas...

Voir en ligne : http://www.le-mammouth-dechaine.fr/...