local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 11 décembre 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Guide d’auto-défense au travail pour les : Assistant-e-s d’Éducation (AED), Assistant-e-s Pédagogiques (AP)

Pourquoi ce guide ?

Le monde du travail est bien souvent une souffrance pour nombre de salarié-e-s avec ses cadences infernales, ses salaires au rabais, ses contrats de plus en plus maigres, ses pressions multiples... Juridiquement, la relation entre employé-e et employeur-e est supposée « égale », mais, - nous le savons - nous la subissons avec son lot d’humiliations, de pressions hiérarchiques et autres.

 Aussi, le meilleur moyen de ne pas « se faire avoir » reste encore de connaître ses propres droits. Ce guide permet donc de s’informer, et plus, de lutter individuellement et collectivement sur son lieu de travail. Bref, il donne des clefs pour tou-te-s les salarié-e-s.

 Bien sûr, pour réellement « gagner », nous devons être plus fort-e-s, et donc, nous devons être plus organisé-e-s, plus déterminé-e-s, plus nombreux/euses. Or, nous sommes depuis plusieurs dizaines d’années dans une période de reculs de plus en plus profonds de nos droits : retraite, sécurité sociale, droits des étrangèr-e-s... Le nouvel outil utilisé, après la peur du chômage, est la dette. Celle-ci sert de prétexte à des politiques de rigueur, passées en douceur (en France...) ou non (Grèce, Portugal...). Or nous savons trop bien que le patronat - épaulé par l’État - est le premier coupable (ex : évasion fiscale, affaire Médiator...) et également le premier bénéficiaire (ex : affaire Betancourt, privatisation d’entreprises nationales rentables telles EDF-GDF ou les autoroutes...).

 À SUD Éducation, nous pensons que collectivement nous pouvons arrêter le processus de précarisation de nos conditions d’étude et/ou de travail, voire -soyons fous/folles- que nous pouvons acquérir de nouveaux droits (ex : réduction du temps de travail, répartition des richesses...).

Bref, nous pouvons nous réapproprier nos vies, sans rapport de domination, par des luttes que nous menons nous-mêmes.

 Ce guide juridique ne s’arrête pas à une explication « brève » de nos droits, fonction de nos contrats de travail, mais tente de donner quelques notions qui permettent de se défendre quelque soit le travail, le type de contrat... En effet en tant que précaires de l’éducation nationale, nous serons jeté-e-s en fin de contrat. Nous sommes donc voué-e-s à avoir d’autres contrats dans d’autres secteurs d’activités professionnelles... Il est essentiel que nous ayons tou-te-s une base juridique pour savoir nous défendre. Bonne lecture et que la lutte continue !

 

NDLR : ce travail est le fruit du travail de Sud Educ. Calvados.

Documents joints