local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 3 décembre 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Pisa 2012 : les performances des élèves français de 15 ans restent stables en compréhension ...

Évaluation et statistiques

PISA 2012 : les performances des élèves français de 15 ans restent stables en compréhension de l’écrit et en culture scientifique

Note d’information - N° 13.30 - décembre 2013

Les scores moyens obtenus par les élèves de 15 ans en compréhension de l’écrit et en culture scientifique sont en moyenne équivalents en 2012 à ceux des précédentes éditions de PISA. On observe cependant une bipolarisation accrue des résultats français en compréhension de l’écrit : la part des élèves des niveaux les plus faibles et celle des élèves des niveaux les plus élevés augmentent de façon significative entre 2000 et 2012, alors que cet écart a tendance à diminuer dans l’ensemble des pays de l’OCDE.

L’essentiel

Chiffres-clés

L’infographie

Auteurs : Ginette Bourny, Sylvie Fumel, Saskia Keskpaik et Bruno Trosseille, Depp B2

L’essentiel

Conduite en 2012 dans les 34 pays membres de l’OCDE et dans 31 pays ou « économies partenaires », l’enquête PISA mesure les performances d’un échantillon représentatif de 5 700 élèves de 15 ans scolarisés dans les collèges et lycées français. Comme lors de l’édition 2003, la culture mathématique constitue le domaine majeur de l’évaluation 2012, tandis que la compréhension de l’écrit et la culture scientifique font l’objet de questionnaires moins importants.

Avec un score moyen de 505 en 2012, les résultats de la France en compréhension de l’écrit montrent une grande stabilité. Pour la première fois depuis le lancement de l’enquête PISA en 2000, ce résultat permet toutefois à la France de dépasser la moyenne des pays de l’OCDE.

La part des élèves français en difficulté passe de 15,2 % à 18,9 % entre 2000 et 2012, alors que sur la même période la part des faibles niveaux diminue légèrement dans la moyenne des pays de l’OCDE. Parallèlement, la proportion d’élèves dans les hauts niveaux passe de 8,5 % à 12,9 % alors qu’elle reste stable dans la moyenne des pays de l’OCDE.

Cette tendance au « grand écart » sur l’échelle des compétences s’observe également entre les sexes. Depuis 2000, la différence entre les scores moyens des filles et des garçons augmente en France de 15 points en faveur des filles, contre 6 points seulement dans la moyenne des pays de l’OCDE.

Avec un score de 499 en culture scientifique, les résultats de la France sont stables et se situent dans la moyenne des pays de l’OCDE. La seule différence significative réside dans le fait qu’on compte en France davantage d’élèves de niveau très faible.

Chiffres-clés

65
C’est le nombre de pays ayant participé à PISA 2012, dont les 34 pays de l’OCDE

19 %
C’est la proportion d’élèves en difficulté en compréhension de l’écrit et en culture scientifique

13 %
C’est la part des élèves français aux plus hauts niveaux de compétence en compréhension de l’écrit

8 %
C’est la part des élèves français aux plus hauts niveaux de compétence en culture scientifique