local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 25 novembre 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Mobilisation au collège Paul-Valéry

source : La NR - 23/11:2013

Le collège Paul-Valéry ne baisse pas les bras

Les parents du collège Paul-Valéry en sursis ont à nouveau manifesté, hier et fait signer une pétition dans leur quartier de Tours-Nord.


Les parents du collège Paul-Valéry de Tours-Nord s’organisent pour sauver leur établissement promis à la fermeture puisqu’il est annoncé une centaine d’inscriptions à la rentrée de septembre 2014, pas plus. Les parents ont occupé le carrefour du collège, hier avant 16 h, déployé des banderoles et fait signer des pétitions aux automobiles passant par là. Le collectif a pris au mot l’inspection d’académie qui demandait à ce que des projets soient avancés pour permettre au collège de survivre. Les parents proposent trois pistes : un projet rugby, en lien avec le pôle rugby de Vaucanson ; un projet badminton avec le club le Cest, qui fonctionne déjà bien à Montlouis ; et un projet de collège expérimental, comme à Bordeaux (Elisthène), avec des cours adaptés, des ateliers. Des parents vont jusqu’à rêver à un « collège exemplaire et expérimental » qui serait sous les projecteurs et servirait de base à de nouvelles réflexions sur l’éducation, sur le second degré.

Tours-Nord compte cinq collèges, Léonard de Vinci dans la Tranchée, Montaigne qui a de gros effectifs, La Bruyère qui a été sauvé par l’ouverture d’un internat d’excellence, et Ronsard, en sur effectifs grâce au nouveau quartier Monconseil. Des élèves des communes voisines occupent ces collèges, mais Paul-Valéry est l’oublié de service dans cette carte scolaire.
Une réunion est prévue en milieu de semaine prochaine avec le conseil général et le directeur d’académie, pour faire un nouveau point de la situation. Les parents ne baissent pas les bras et entendent bien renouveler leurs actions chaque vendredi après-midi. Hier, la police municipale est intervenue pour assurer la sécurité de ces parents.