local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 19 novembre 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

LA LETTRE DU MARDI 19 novembre 2013

Les Nouvelles Du Mardi

19 NOVEMBRE 2013


 Les rythmes : une mobilisation qui ne faiblit pas ! 

Le ministère a beau essayer de le minimiser : les 13 et 14 novembre, la grève contre la réforme Peillon des rythmes scolaires a été très importante. Dans le 37 DEUX manifestations ont eu lieu les 13 ET 14, manifestations qui ont rassemblé 300 à 400 personnes chacune, des enseignants et des parents le 132, puis des enseignants et des personnels municipaux, massivement mobilisés le 14. 

SUD éducation s’en félicite. Ce haut niveau de mobilisation confirme que cette réforme est massivement rejetée par les personnels. V. Peillon s’obstine à refuser d’entendre que sa réforme est inacceptable. Il se permet même de multiplier les provocations. La mobilisation doit se poursuivre et s’amplifier.

Voir notre déclaration nationale

SUD éducation 37 appelle dans toutes les écoles les équipes éducatives, les personnels de service, les parents à poursuivre cette mobilisation. 

   Le grand chantier des statuts : c’est parti ! 

13 groupes de travail ont été mis en place par le ministère pour négocier avec les syndicats la future réforme des statuts des enseignants,
comme aussi la réforme du collège.
Les treize groupes de travail mis en place sont :

- les Rased
- les formateurs 1er et 2nd degré
- les conseillers pédagogiques
- les professeurs des écoles
- les enseignants du 2nd degré
- les Conseillers Principaux d’Education

- les chefs de travaux
- les personnels de direction
- les personnels d’inspection
- les personnels administratifs
- les personnels médico-sociaux
- les contractuels
- les directeurs d’école

	

Le ministère dans un certain nombre de documents vient de donner aux syndicats quelques pistes de réforme. D’autres ont déjà fuité (voir par exemple sur le blog du Mammouth Déchaîné). SUD éducation invite tous les enseignants à prendre en main ce débat. 

   Projets Éducatifs Territoriaux : vers un nouvel abaissement des taux d’encadrement et des normes de sécurité 

Alors que les normes d’encadrement des activités périscolaires avaient déjà été réduites en août dernier (un animateur pour quatorze enfants de moins de 6 ans contre 10 enfants auparavant / Décret n° 2013-707 du 2 août 2013), Vincent Peillon suggère qu’il serait possible de les alléger à nouveau pour aider les communes à faire face aux difficultés financières induites par sa réforme.

"Nous continuerons, dit-il, [à apporter des aménagements] et le Premier ministre aura l’occasion de s’exprimer sur les taux d’encadrement après la classe pour faciliter l’accueil périscolaire".

Les animateurs peuvent donc être légitimement inquiets face à la flexibilité accrue qui va leur être imposée, sans parler des problèmes de sécurité auxquels ces nouvelles mesures pourraient exposer les enfants...

Voici un ministre pret à tout pour assurer la survie de sa réforme...