local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Par : D.R.
Publié : 16 novembre 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Salauds de pauvres !

 Salauds de pauvres ! 
16/11/13 10:02


* la FCPE, la voix de son maître ?

Alors qu’on apprend que l’association de parent d’élèves obtient une substantielle rallonge de subvention de la part du ministère (150 000 € tout de même, c’est là), celle-ci se déclare dans le même temps tout à fait favorable à des Projets Éducatifs Territoriaux à deux vitesses.

Et cela, alors que les critiques contre la mise en place des nouveaux rythmes scolaires se multiplient chaque jour davantage et que des sondages font maintenant état d’une franche hostilité des parents à l’égard de cette réforme (près de 7 français sur 10 souhaiteraient son annulation ou son report source).

Malgré les nuages qui s’annoncent la FCPE réaffirme son soutien au ministre de l’Éducation Nationale (comme on le voit ici) au risque de paraître un peu coupée de sa base.

La FCPE rappelle ainsi qu’elle souhaite surtout "que le moment périscolaire soit un instant calme, de détente, d’aération. Et peut-être même, un peu, d’ennui !", car selon le président de l’association, "il est très sain que les enfants s’ennuient un peu" (source)

Mais en soutenant "la mise en place d’activités simples et peu coûteuses, comme la chorale, la lecture, les jeux de société… plutôt qu’une course frénétique aux activités culturelles", la FCPE semble aussi valider le choix d’un système de projets éducatifs territoriaux à deux vitesses selon que les enfants habitent en zone "favorisée" ou non.

C’est du moins ce qui tend à ressortir des déclarations de Paul Raoult, président de la FCPE, qui trouve que "dans les zones les moins favorisées, c’est vers ces activités que l’on s’oriente et [que]c’est très bien ainsi." (source)

Faudrait pas non plus que les gueux en demandent trop, heim !


*L’Educ Nat bientôt inféodée aux logiciels propriétaires ?

Des inspecteurs généraux de l’éduc nat sont (convoqués) attendus la semaine prochaine au siège de Microsoft France pour recevoir la bonne parole sur « l’ investissement des collectivités en matière de numérique à l’école »...

Tout un symbole !

Comme le