local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 5 novembre 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Tous en grève le 13 novembre ! Pour un...

Tous en grève le 13 novembre !
Pour un positionnement syndical clair !

Avant les vacances, SUD Éducation a déposé un préavis de grève et un appel à la mobilisation pour dénoncer la journée de rattrapage qui nous est imposée au plus grand mépris de nos conditions de travail.

Le 22 octobre une intersyndicale nationale (FO-CGT-SUD) a déposé un préavis de grève le 14 novembre pour dénoncer la réforme des rythmes scolaires, appel qui soutien aussi toutes les intiatives qui dans les départements auraient lieu sur le même thème les 12 et 13 octobre.

C’est pourquoi SUD Éducation 37 s’est prononcé en faveur d’un temps fort sur les rythmes ET contre la journée de rattrapage, en appelant à la grève le 13 novembre, permettant de mobiliser les personnels dont les écoles ont adopté la réforme des rythmes comme les autres enseignants du primaire, mais aussi du secondaire concernés par ce « rattrapage ».

Dans l’Indre-et-Loire, à l’initiative du SNUipp, une intersyndicale a eu lieu le 31 octobre autour de la question des rythmes scolaires. Les différents syndicats présents ont fait état de positions assez variées :

  • FO pour s’aligner sur la journée du 14 avec les seuls mots d’ordre de l’intersyndicale nationale
  • l’UNSA refusant de considérer la réforme des rythmes comme mauvaise, même si elle peut parfois créer des problèmes.
  • le SNUipp reconnaissant les problèmes mais se positionnant pour une simple réécriture du décret
  • SUD et la CGT a peu près sur la même ligne quant aux rythmes (abandon du texte ; pour une autre réforme) mais demandant expressément que la journée du 13 soit une journée de grève et que soit intégrée la question du rattrapage.

L’appel à la manifestation et la mobilisation du 13 novembre a fait l’objet d’un consensus entre la majorité des syndicats lors de cette intersyndicale.

Des divergences sont apparues dans la rédaction de l’appel qui n’a pas repris la question du « rattrapage » -qui pourtant a occupé la majeure partie des échanges.

C’est pourquoi SUD éducation 37 n’a pas signé cet appel intersyndical (sans mot d’ordre et corporatiste) mais appelle à la mobilisation sur des bases claires :

  • boycott de la journée de « rattrapage »
  • pour une autre réforme des rythmes scolaires
  • Pour des moyens satisfaisants pour la rentrée 2014
Voir en ligne : http://sudeducation37.fr/spip.php++cs_INTERRO++a...