local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 21 mars
Format PDF Enregistrer au format PDF

Toutes et tous en grève le 22 mars !

Toutes et tous en grève le 22 mars !

Manifestation contre la casse des services publics et pour nos salaires à Tours place de la Liberté à 10h.

Sud Education 37 appelle à la grève le 22 mars au côté des sept organisations syndicales de la Fonction Publique. 

Le gouvernement mène une offensive tous azimuts contre les salarié⋅e⋅s (le statut des cheminot⋅e⋅s
est lui aussi remis en cause). Aujourd’hui c’est toute la fonction publique qui est attaquée. Aux côtés des cheminots nous affirmons que les statuts et les droits ne sont pas un privilège, mais doivent être
la norme !

Les services publics permettent aux plus défavorisé⋅e⋅s d’avoir accès aux soins, à l’éducation, de se déplacer... S’attaquer aux services publics et aux fonctionnaires, c’est agir contre la solidarité. 

Dans l’Éducation la casse du service public se décline de la aternelle à l’Université. 

Les postes aux prochains concours d’enseignant-e-s sont en baisse de 20 % dans le 2nd degré et de 10 % dans le 1er degré, qui continue d’être désorganisé par des mesures de pure communication et qui subit des pressions régressives sur les contenus et
sur les pratiques pédagogiques.

La réforme du bac et du lycée prévoit de son côté une remise en cause du statut des enseignant⋅e⋅s, une baisse des horaires et donc des postes, l’accroissement des inégalités entre élèves et entre
établissements.

Quant à la sélection à l’université avec Parcours Sup, c’est la poursuite de la destruction de l’enseignement supérieur public largement engagée avec la LRU en 2007. C’est la porte ouverte à la hausse des frais d’inscription et un cadeau pour l’enseignement privé qui va accueillir moyennant finances les bachelier⋅e⋅s recalé⋅e⋅s. C’est la fin de l’égalité de toutes et tous dans l’accès à la formation de son choix.

Nous voulons une société solidaire, à l’école, à l’hôpital, à la voirie ... Nous revendiquons : 

- la création de tous les emplois nécessaires à un fonctionnement des services publics de qualité pour tous,

- une hausse des salaires, 

- l’arrêt des suppressions d’emplois et la titularisation des contractuel⋅le⋅s, 

- l’égalité professionnelle, 

- l’abrogation du jour de carence, 

- la défense du système de retraite par répartition.

Il faut réussir la mobilisation la plus importante possible le 22 mars,
qui doit être un point d’appui pour la construction d’un mouvement de
grève reconductible et de convergence des luttes.

Toutes et tous en grève et dans les manifestations ! Défendons lebi en commun<