local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 10 mars
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les nouvelles de la semaine du 10-03-2017

C’est la période du mouvement : pensez à nous informer de vos vœux, ou à nous contacter en cas de problèmes.


De maintenant au 22 mars : mouvement départemental, sur le serveur SIAM, n’hésitez pas à nous contacter.
Vendredi 10 mars : concert de soutien à la Barque au café Le Balkanic, rue Colbert, à partir de 18h00.
Vendredi 17 mars : soirée débat au Foyer des cheminots, autour des violences policières.


Le Livret Scolaire Numérique : on en est-où ?

Les sons de cloche diffèrent selon les académies, selon les départements, selon les circonscriptions. C’est selon les désidératas des inspecteurs, leurs discours varient quant aux délais d’application, quant aux champs à remplir et quant à la nécessité ou non de remplir un bulletin sous format papier en doublon.
Dans les écoles, les débats agitent les conseils de maîtres autour de l’obligation faîte de remplir ce LSU et les délais de mise en application de ce nouvel outil. Un des problèmes est l’existence de plusieurs niveaux dans le LSU, niveaux qui n’ont pas tous le même critère d’application.
Suite à une demande syndicale auprès du Ministère, ce dernier répond que le LSU peut se faire en papier, que la communication aux familles ne se fait pas numériquement…
L’obligation pour le moment semble se concentrer sur le bulletin de fin de cycle, et non sur les bilans périodiques. Ne seront donc concernés cette année scolaire que les enseignants de CE2 et de 6ème. Il s’avère que dans certaines académies, lors des formations effectuées en décembre, le bilan de fin de cycle n’était pas opérationnel numériquement, ce qui revient à conclure que ce qui est obligatoire n’est pas applicable…
Cela promet pour les années à venir, même si au vu des discours « off » de certains inspecteurs, nous pouvons penser que le LSU ne verra jamais réellement le jour. La fracture numérique française devra d’abord être résorbée pour que cet outil devienne obligatoire.

Les écoles « espérance banlieue » : le danger de l’extrême droite.
Sud Education 45 et Sud Education 37 ont alerté les médias conjointement sur l’apparition de nouvelles écoles privées hors contrat, qui véhiculent des idées d’extrême droite sous couvert de retour à une certaine autorité. Ces écoles, en cours d’ouverture dans nos départements, recrutent des enseignants et enseignantes et un directeur. Ce poste de direction est réservé aux hommes, qui eux seuls sont à mêmes de faire figure d’autorité. Rappelons tout de même que la ségrégation sexuelle à l’embauche est punie par la loi.
Vous trouverez le communiqué en pièce jointe à cette lettre.


Et un article à lire dans le magazine « Causette » : https://www.causette.fr/le-mag/lire...
Ou encore un article de presse concernant le sud de la France et l’implantation d’une de ces écoles : http://m.lamarseillaise.fr/herault/...
Et pour finir, France Bleu Orléans en parle aussi : https://www.francebleu.fr/infos/edu...