local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 3 février 2017
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les nouvelles de la semaine du 03-02-2017

Cette semaine, une victoire, des miettes de postes, et des luttes en cours.


Mais une certitude : rien n’est jamais vain, et la condamnation des JRE reconnues coupables de diffamation dans l’affaire de l’école Blotterie en est la preuve bien réelle !

 

Agenda 

Samedi 4 février : repas franco-soudanais, en soutien aux résidents du CAO de Saint-Pierre-des-Corps, salle Joliot Curie, à Saint-Pierre-des-Corps, à partir de 19h. Pour confirmer votre présence, un petit message à collectifmigrantsspdc@lists.riseup.net

Jeudi 9 février : c’est la journée du refus de délit de solidarité. Pour marquer cet événement, une réunion publique, suivie d’un repas, est organisée au foyer des cheminots, 11 rue Blaise Pascal, de 18h à 22h. « Si la solidarité est un délit, nous revendiquons la désobéissance civile. La riposte s’impose et doit être la plus large possible. »

Samedi 11 février : rassemblement devant le café « La Barque » à 14h, en soutien aux salariés et usagers de ce lieu.

Les JRE condamnées, la diffamation est reconnue envers l’enseignante de l’école Blotterie (Joué-lès-Tours)

Ce 30 janvier 2017, la cour d’appel d’Orléans a rendu le jugement en délibéré dans le procès en appel pour diffamation opposant Mmes Belghoul et Hassan, de l’association JRE (Journée de Retrait de l’Ecole) à une enseignante de Joué-les-Tours.

En effet, en première instance, le 19 mai 2016, au tribunal correctionnel de Tours, Mmes Belghoul & Hassan étaient reconnues coupables de diffamation, de complicité de diffamation et écopaient de peines d’amende, ainsi que de la publication du dit-jugement, à leurs frais dans La Nouvelle République, Le Monde et Le Figaro. Elles étaient également condamnées à verser solidairement des dommages et intérêts à l’enseignante diffamée.

Ayant fait appel de cette décision, Mmes Belghoul et Hassan ont été plus lourdement condamnées pénalement et civilement, et de nouveau reconnues coupables de diffamation et complicité de diffamation. La Cour d’appel d’Orléans a augmenté les peines d’amendes pénales et civiles. Elles doivent notamment verser solidairement 15000€ au titre des dommages et intérêts.

Sud Education 37 et Solidaires 37, les syndicats qui ont défendu l’enseignante tout au long de cette affaire nauséabonde, continueront à combattre toutes les attaques faites à l’école publique et laïque et soutiendront tous les collègues subissant de telles attaques.

 

La carte scolaire 2017/2018 : 52 postes en plus, encore trop peu !

52 postes supplémentaires pour le 1er degré en Indre-et-Loire pour l’année scolaire à venir. Un mieux, mais c’est encore trop peu. 22 postes pour les remplacements : la semaine dernière sur la seule circonscription de Tours centre, il en manquait une quinzaine…Comment se réjouir de cette rustine, qui