local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 13 janvier
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les nouvelles de la semaine du 13/01/17

Le gouvernement nous envoie ses vœux : mise en place du CPA, nouvelle évaluation des enseignants, mise en place du LSU…Que du bonheur en perspective…Heureusement, c’est les soldes !

Samedi 14 janvier : Journée ouverte au Foyer Albert Thomas, de 11h à 18h.

Dimanche 15 janvier  : goûter-débat, rencontre avec Nargesse Bibimoune, organisé par « D’ailleurs, nous sommes d’ici 37 », Centre social de la Rabière, Joué-lès-Tours (dnsi37.thefreecat.org)

Samedi 4 février : le collectif de Saint Pierre des Corps composé de personnes solidaires des personnes réfugiées (48 soudanais) accueillies sur la ville propose un repas partagé. On vous en reparlera mais vous pouvez dès à présent réserver votre soirée.

Ce mois-ci, c’est le moment pour faire vos demandes de temps partiels et de congé formation. Pensez-y.

JRE :

Le jugement en délibéré, dans l’affaire opposant deux membres des JRE et une enseignante diffamée de Joué-les-Tours, sera rendu le 30 janvier 2017, à la cour d’appel d’Orléans.

Nous serons présents à cette audience, ceux qui veulent nous accompagner peuvent d’ores et déjà nous prévenir, nous organisons le co-voiturage.

Le foyer Albert Thomas : 36 résidents à la rue malgré la trêve hivernale.

La mobilisation se poursuit auprès des résidents et des salariés du foyer Albert Thomas, qui a fermé ses portes en décembre, à Tours, mettant à la rue ses occupants et employés. Hier soir, malgré l’avis de tempête, près de 400 personnes étaient réunies place Jean Jaurès pour les soutenir et obtenir une solution d’hébergement durable et humaine.

Demain, une journée ouverte se déroule autour du foyer Albert Thomas et du café « la barque » rue Colbert, de 11h à 18h. Cette journée sera consacrée à des rencontres. N’hésitez pas à venir, donner un peu de votre temps et de votre attention.

Le CPA : le Compte Personnel d’Activité, mais c’est quoi donc ?

Annoncée par le gouvernement comme une « des mesures phares » de la loi travail, le CPA (compte personnel d’activité), concerne les salarié-es et les chômeur-ses du privé et du public.

Le CPA est un compte individuel matérialisé sous forme d’une carte, qui comprend trois comptes : un compte pénibilité, un compte formation permettant de cumuler les « droits » à la formation, un compte citoyenneté qui intègre certaines activités bénévoles mais pas toutes comme le service civil, la réserve citoyenne , les fonctions associatives jugées importantes. Le compte est ouvert au début de la première période d’activité professionnelle jusqu’à la retraite. Le compte formation peut être alimenté de 40 heures de formation par an mais avec un plafond (maximum) de 400 heures.

Contrairement à ce que tente de faire croire le gouvernement, le CPA ne sécurisera aucun parcours professionnel. Il organise juste une individualisation des droits à la formation en rendant le ou la salarié-e responsable de son "employabilité" et donc de ses périodes de chômage pour le ou la rendre plus flexible en s’adaptant aux besoins du patronat.

Il pourra s’agréger par exemple au livret scolaire numérique (Tiens, le revoilà lui !!!) qui contient le socle commun de connaissances et de compétences et autres parcours, auquel est particulièrement attaché le MEDEF en tant qu’outil de traçabilité des futur-es travailleur-ses. Ainsi, les employeurs-ses disposeront d’informations sur la construction personnelle et professionnelle des salarié-es de la maternelle à la retraite.

Le CPA a pour conséquences d’abolir toutes distinctions entre formation initiale, continue et apprentissage, et assigne le système éducatif à l’employabilité, à l’adaptabilité et à la flexibilité au service du patronat.

Les lycées de l’éducation prioritaire en lutte

La mobilisation autour de l’appel “Touche pas à ma ZEP” a pris un caractère national avec le succès des grèves de novembre. Les premiers reculs de la ministre montrent qu’on peut gagner ! SUD éducation soutient la décision des AG de grève. Sans engagement du ministère sur les revendications, après un ultimatum d’un mois, la grève est devenue reconductible dans de nombreux lycées depuis la rentrée !

http://www.sudeducation.org/Touche-...
http://www.sudeducation.org/Les-lyc...

Dans l’académie d’Orléans Tours : à Dreux, le lundi 16/01, une réunion est organisée par la FCPE et les professeurs des trois lycées mobilisés, de 18h à 20h, salle 11 du foyer St Jean, 17 rue St Jean, afin d’informer les parents sur ce qui se passe pour les ZEP et en quoi ça les concerne.

Merci de relayer l’info si vous connaissez des personnes sur place.

 

<lecteurpdf3979|center>

 

Documents joints