local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 9 décembre 2016
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les nouvelles de la semaine du 09/12/16

Bienvenue dans le monde sauvage et global ! Vous êtes à la 27ème place ! Vous êtes français ! Vous êtes déterminés socialement à la réussite ou à l’échec scolaire ! Une solution : demander l’asile à Singapour et obtenir le statut de réfugié.


L’enquête PISA ou comment mettre le doigt là où ça fait mal.
Comme tous les trois ans, elle revient. L’enquête PISA ou comment aider les organismes mondiaux à aligner l’école avec leurs prérogatives. Nous voilà, en 27ème position, une régression…de deux rangs. Avec comme constat majeur : un système inégalitaire. Et là, tout de suite, que se passe-t-il ? Et bien, les médias, les politiques, l’Europe, le marché commun cherchent des coupables. Tout y passe : les options dans le secondaires pas assez nombreuses, les options dans le secondaire trop nombreuses, le socle pas assez mis en avant, le socle trop formel, les journées trop longues, les journées trop courtes, les programmes trop lourds, les programmes trop légers, les enseignants trop payés, les enseignants pas assez reconnus…tout et son contraire. L’idée étant de faire passer le message que le monde global veut faire passer. Celui d’une marchandisation de l’école, avec des inégalités efficientes, et pas des inégalités subies. Par contre, nulle part trace du fait que le nombre d’élèves par classe est corrélé aux difficultés, nulle part trace du fait de l’existence des cartes scolaires qui pourtant créent des ghettos scolaires, nulle part trace du fait que le système de notation français ne prend en compte qu’un certain nombre de compétences et ne reconnait pas, par exemple, le plurilinguisme…
Donc, comme chaque année, on ne commentera pas les résultats de l’enquête PISA, qui se contente de mesurer l’adaptabilité des élèves du monde entier au futur monde du travail, et on continuera à réclamer des postes, des baisses d’effectifs et une vraie liberté pédagogique.

Procès JRE : délibéré le 30 janvier 2017
En ce lundi 5 décembre s’est tenu le procès en appel des JRE, à Orléans. Pour rappel, condamnées en première instance, à Tours, F.Belghoul et D.Hassan faisaient appel aujourd’hui de leur condamnation dans une affaire de diffamation. En 2014, une vidéo postée sur Youtube mettait en cause une institutrice de Joué-les-Tours, au cœur même de la polémique sur les ABC de l’égalité et de la théorie du genre.

Le procureur de la cour d’appel a demandé que soit appliquée la même peine que celle décidée par le tribunal de Tours.
Délibéré sera rendu le 30 janvier 2017.

Touche pas à ma ZEP : le mouvement continue.

La mobilisation ne s’essouffle pas dans les villes touchées de plein fouet par les projets de sortie de ZEP des lycées. Dans l’académie, Orléans et Dreux sont mobilisés depuis la rentrée, les grèves et manifestations sont suivies.

Prochaine journée nationale : le 3 janvier 2017, et oui, le jour de la rentrée.

Pour plus d’infos pour ceux qui sont dans le Loiret ou dans l’Eure-et-Loir, un petit mail à contact@sud-education-loiret.org

La mini-brève spéciale Nouvelle République : parce qu’on aime la presse locale.
Voilà, l’article du jour sur l’éducation dans l’Indre-et-Loire. Personnellement, on adore ce type de journalisme.
http://www.lanouvellerepublique.fr/...

Agenda :
Mardi 13 décembre : « Opération Correa, # 2, on revient de loin », de Pierre Carles, en sa présence, aux Studio, à 19h45.
Jeudi 15 décembre
 : soirée film et débat, à 20h aux Studio, « Santé mondiale, entre racket et bien public ».
Vendredi 16 décembre : bah, ce sera les vacances.
Mardi 10 janvier 2017 : Réunion d’Information Syndicale 1er degré, 17h-20 h. Vous réservez votre mardi dès ce jour !!! On vous dit le lieu dès qu’on le sait !