local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 30 mars 2016
Format PDF Enregistrer au format PDF

Prenons les droits (de grève) pendant qu’ils existent encore ! Après ce sera trop tard.

Plusieurs écoles de l’Indre-et-Loire nous ont fait remonter des messages des IEN qui intiment l’ordre aux collègues se déclarant grévistes ce 31 mars, de venir travailler, sous le fallacieux prétexte que leur déclaration individuelle d’intention de grève n’était pas arrivée dans les délais.

Pour la première fois, nous enregistrons dans le département cette attitude de la hiérarchie qui va clairement à l’encontre de l’expression du droit de grève.

Le droit de grève est un droit constitutionnel, l’interdire est un délit.

Cette obligation de déclaration individuelle tombe d’elle même dans les communes où le service minimum d’accueil n’est pas mis en place. Les textes précisent bien que cette déclaration n’est que le corollaire de ce service minimum. Par conséquent Il n’y a pas lieu de faire cette déclaration d’intention de grève dans les communes qui ne sont pas concernées par celui-ci.
Pour les communes concernées par le service minimum, nous ne pouvons que constater que celui-ci est à bien des égards utilisé pour dévoyer le droit de grève.
On ne peut que s’étonner de la réaction de l’administration qui s’empresse aujourd’hui de faire valoir la question du délai pour refuser les absences.

Nous avons dénoncé cette attitude auprès du directeur académique et nous encourageons clairement les collègues qui ont reçu ce genre d’injonctions à ne pas en tenir compte et à se mettre en grève ce jeudi, et nous rejoindre à la manifestation à 10h place de la Liberté puis à l’AG aux Tanneurs à 13 h 30 (Amphi C, entrée Thèleme), contre la réductions es droits sociaux et syndicaux qu’induit la loi Travail.

Prenons les droits (de grève) pendant qu’ils existent encore ! Après ce sera trop tard.
Sud Education 37 accompagnera (y compris au TA) et soutiendra tout collègue qui recevrait des menaces supplémentaires.