local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 13 octobre 2006
Format PDF Enregistrer au format PDF

Texte d’orientation 2006

CONGRES UNION SYNDICALE SOLIDAIRES 37

13 octobre 2006


909 mandats, 12
syndicats, 34 délégués

l4 level1 lfo4;tab-stops:list 36.0pt'><span
style='mso-list:Ignore'>1. Dans la continuité de l’esprit de <st1:PersonName
ProductID="la Charte" w:st="on">la Charte d’Amiens, notre
syndicalisme a une double fonction : défendre les revendications des
salariés, obtenir des réformes immédiates et œuvrer à construire un autre futur
où les individus émancipés seraient pleinement acteurs. C’est un objectif qui
permet de fédérer les luttes éclatées, de les faire converger.

Amendement Sud Ptt : rajouter à la fin : « Pour se faire, il préconise comme moyen d’action, la grève générale ».Adopté
par double vote :

Mandats : 861 Pour, 48 abst

text-autospace:none'>Syndicats : 11 Pour, 1 abst<span
style='font-size:10.0pt'>

  1. L’offensive doit se mener non seulement en termes d’améliorations des conditions de travail et de salariat, mais aussi en termes de conditions de vie. Cela passe par l’exercice d’une solidarité interprofessionnelle, élargie à toutes les luttes : précaires, chômeurs, lycéens-étudiants, immigrés, femmes, « sans », écologie, etc. Il est donc indispensable de passer de la seule résistance et défense des acquis à l’offensive en élaborant un projet, des objectifs, une stratégie de transformation sociale. Il est nécessaire d’élaborer un projet démocratique, égalitaire et autogestionnaire qui soit alternatif au système capitaliste de plus en plus libéral, inégalitaire, antidémocratique et répressif.

text-autospace:none'>Amendement Sud Ptt : dernière phrase, remplacer
« alternatif au système » par « en rupture avec le système ». <span
class=GramE>adopté par double vote

text-autospace:none'>Mandats : 762 pour, 102 Contre, 25 Abst, 20
NPPV

Syndicats  :<span style='mso-spacerun:yes'> 8 pour, 1 Contre, 3 abst<span style='font-size:10.0pt'>

  1. Le syndicat, la structure interprofessionnelle veut y contribuer. Partant de l’évidence de l’existence de classes et de son corollaire qui est la lutte des classes, nous participons à la construction d’un autre monde sans classes ni exploitation. Tout en réaffirmant son entière indépendance vis-à-vis des partis politiques, des gouvernements, du patronat et des religions, notre syndicalisme se réapproprie le « politique » au sens de la vie de la cité et de la citoyenneté active.

  1. L’espace syndical et interprofessionnel doit être aussi un espace de débat et d’élaboration en terme de choix et de projet de société, qui doit déboucher sur l’ouverture vers d’autres mouvements sociaux ou associatifs, en termes de liens, de collaboration et de création d’espaces de débats transversaux.

Amendement Sud Ptt :
débuter le paragraphe par : « Pour l’Union Syndicale SOLIDAIRES 37… ».Adopté par vote des délégués par 33 Pour, 1 abst
<span
style='font-size:10.0pt'>

  1. Nous pensons également que la faiblesse du syndicalisme français réside en premier lieu dans ses divisions. Nous ne considérons pas cet état de fait comme définitif et irrémédiable. Notre rassemblement en interprofessionnelle n’est donc pas une fin en soi. C’est une étape pour être plus forts afin de peser d’avantage en faveur de rapprochements encore plus larges.

-18.0pt;mso-list:l4 level1 lfo4'> Ignore'>6. Nous nous réclamons également de la démocratie
syndicale la plus exigeante. Cela signifie que notre fonctionnement interne
s’appuie sur le pouvoir à la base et la démocratie directe et la transparence.
Notre syndicalisme doit assurer le fonctionnement démocratique de ses
structures afin que les prises de décisions répondent le plus fidèlement
possible aux aspirations, intérêts et revendications des salariés eux-mêmes.
Nous sommes vigilants quant au mandatement et au contrôle de nos élus, pour
parer à toute forme de bureaucratisation ou d’autonomisation du pouvoir dans
notre syndicat. Nous nous appuyons également sur le fédéralisme et non sur une
structuration de type pyramidale.

  1. En externe, nous sommes les défenseurs de la démocratie la plus stricte et la plus large. Ainsi, dans les luttes, nous affirmons la nécessité de l’unité syndicale sans à priori et sans exclusives dans un but évident d’efficacité, la division faisant toujours le jeu de ceux que nous avons en face de nous.

Mais cette
unité n’est pas toujours suffisante. Lors de mouvements qui s’installent<span
style='mso-spacerun:yes'> dans la durée (que ce soit au niveau de
l’entreprise, de la branche, du département ou nationalement) nous favorisons,
impulsons et soutenons les formes d’organisation où les salariés organisent et
dirigent eux-mêmes leur lutte : assemblées Générales, Comités Unitaires de
Grève, Collectifs de Lutte, coordinations, etc. Associant syndiqués et non
syndiqués, ces structures d’ « auto-organisation » ajoutent la
démocratie à l’unité la plus large.

Elles
permettent un contrôle collectif du mouvement, favorisent un meilleur rapport
de force et aident à ce qu’un grand nombre de salariés soit actif dans la
lutte. En décidant eux-mêmes de leurs actes, en faisant l’expérience de la
prise de responsabilités, les salariés font aussi l’apprentissage d’une société
« auto-administrée » telle que nous la revendiquons, ils font
l’apprentissage du pouvoir des travailleurs. En se mettant ainsi au service de
la grève et des grévistes, en aidant à organiser ces structures de lutte, notre
syndicalisme en sortira renforcé .

C’est ainsi à
partir de la défense des salariés et de l’affirmation de leur citoyenneté dans
l’entreprise et plus largement, que notre syndicalisme contribuera aussi à
l’avènement d’une société plus juste, plus humaine et plus démocratique.

  1. Dans ce cadre nous affirmons également notre souci de tolérance, de solidarité et de justice sociale par le rejet de toute forme de discrimination raciale, de sexe, d’orientation sexuelle, philosophique ou religieuse. Nous sommes donc solidaires et partie prenante de toutes les mobilisations et luttes contre ces discriminations.

  1. C’est aussi à partir de ces principes que nous défendons les services publics et leur amélioration, garants du droit à la santé, à l’éducation, à la culture et aux autres droits fondamentaux pour tous et toutes. En privilégiant l’intérêt général, nous nous battons pour une autre répartition des richesses et des revenus, qui ne peut que nous mener à l’affrontement avec les « possédants ». C’est aussi avec cet objectif que nous revendiquons le plein emploi et que nous mettons tout en œuvre pour combattre le chômage et la précarité.

Amendement SudPtt : Après première phrase,
rajouter « En ce sens, nous revendiquons leur entière gratuité ». Adopté<span
style='mso-spacerun:yes'> à l’unanimité des délégués<span
style='font-size:10.0pt'>

  1. Face à la mondialisation et à la globalisation capitaliste, face à la volonté capitaliste de construire une Europe des nantis, nous devons donc regarder et agir solidairement hors de nos frontières et participer à construire une réponse internationale et internationaliste.

Nous
revendiquons une Europe qui favorise le progrès social et la démocratie. Les
citoyens d’Europe doivent pouvoir agir effectivement sur leur destinée commune,
le marché ne pouvant être le régulateur des rapports sociaux et humains. Il
faut au contraire promouvoir partout des rapports de coopération dans les
relations économiques, en lieu et place de la concurrence exacerbée prônée et
mise en place par le libéralisme. Nous nous battons contre cette Europe
libérale qui se met en place au détriment des salariés mais aussi des peuples
du tiers-monde.

text-autospace:none'>Amendement Sud Ptt : supprimer la phrase « Nous
revendiquons…. Libéralisme économique ». Adopté par double vote :

text-autospace:none'>Mandats : 692 Pour, 156 Contre, 61 Abst,

text-autospace:none'>Syndicats : 7 Pour, 2 Contre, 3 Abst<span
style='font-size:10.0pt'>

  1. L’action syndicale doit donc également faire émerger un mouvement syndical mondial nécessaire pour relever ces défis, pour l’avènement de la paix dans le monde par le dialogue entre les peuples dans le respect des différences.

<span
style='font-size:16.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt'>Texte amendé adopté par<span
style='mso-spacerun:yes'> double vote :

Mandats : 867 Pour, 6 Contre, 36 abst

<span
style='font-size:16.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt'>Syndicats : 10Pour, 2
Abst

Voir en ligne : http://solidaires37.org/spip.php++cs_INTERRO++ar...