local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 17 décembre 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

SOLIDAIRES, LIBRES ET DETERMINE-ES ! NOUS MANIFESTERONS PENDANT L’ETAT D’URGENCE !

Motion d’actualité état d’urgence. Congrès Solidaires 37 des 7 et 8 décembre 2015

Après les attentats insupportables du 13 novembre, nous sommes en deuil. Ce sont des jeunes, des collègues, des amis-es, des camarades qui ont été victimes de cette boucherie.

Notre combat contre tous les fascismes, qu’ils soient politiques ou religieux, contre toute barbarie totalitaire et pour la transformation sociale prend tout son sens après une telle horreur.

Mais nous sommes également en colère. En colère contre les meurtriers qui choisissent la terreur et qui utilisent la religion à des fins guerrières et sanglantes, mais aussi en colère contre ceux qui laissent la situation sociale et politique se dégrader.

En politique étrangère, la France est un des pays les plus engagés dans les conflits en Afrique et au Proche Orient, dans les guerres impérialistes menées à travers le monde, au détriment des populations.

Sur le plan national, les gouvernements successifs ont vidé de leur sens les principes d’égalité et de solidarité, notamment face aux actes racistes, quels qu’ils soient, antisémites ou dirigés contre les musulman-es. Ils n’ont eu de cesse de prendre des mesures qui ont renforcé la stigmatisation des populations issues de l’immigration.
En matière sociale, ils ont systématiquement mené des politiques qui entament la cohésion sociale et aggravent les inégalités. Plutôt que donner de l’air à ceux et celles qui en ont le plus besoin, promouvoir l’égalité réelle et la justice sociale, ils font, par exemple, la leçon aux grévistes d’Air France en colère, avec comme seul mot à la bouche, la compétitivité. Et en parallèle, ils multiplient les cadeaux au patronat qui, lui, multiplie les mauvais coups contre les salarié-es.

Le mouvement syndical est un instrument de la démocratie et de la lutte collective pour une société d’égalité, de justice et de paix. C’est pourquoi, suite à ces attentats et la mise en place de l’état d’urgence, nous rejetons toute stigmatisation d’une partie de la population pour son origine ou sa religion, toute intolérance religieuse, et nous continuerons à combattre les attitudes et/ou les politiques de ce type dans les entreprises, les services et dans la société en général.

Nous continuerons aussi à lutter, à faire grève pour défendre nos revendications. Il n’est pas question de laisser l’état d’urgence paralyser les luttes sociales.
Nous nous battrons contre toute politique liberticide menée au nom de la lutte contre le terrorisme car pour nous, la défense des libertés publiques est une question essentielle, et nous devons être un contre pouvoir.

Dans ce cadre, l’interdiction de manifester met en cause la liberté d’expression, d’opinion, et fait le jeu des ennemis de la démocratie et de la liberté. Nous sommes solidaires de toutes les personnes qui ont bravé cet interdit, qui en subissent les conséquences et qui sont poursuivies. Nous exigeons la levée immédiate de toute poursuite à leur égard ainsi que pour toutes celles qui seraient poursuivies pour le même motif.

Notre meilleure arme face aux terroristes et aux désordres du monde c’est de nous réunir, nous parler, nous rassembler et manifester nos opinions. Voilà ce que Daech et d’autres veulent interdire. Voilà ce que nous défendons. Nous refusons toute criminalisation des mouvements sociaux. Nous exigeons la levée des interdictions de manifester.

Nous affirmons donc que nous manifesterons pendant l’état d’urgence et que nous nous inscrirons dans tout combat unitaire qui ira dans ce sens.
Nous ne cèderons pas sur nos libertés. C’est la meilleure façon de rendre hommage aux victimes, de soutenir ceux et celles qui fuient la misère, Daech et la guerre, de construire la paix.

Voir en ligne : http://solidaires37.org/spip.php++cs_INTERRO++ar...