local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 2 décembre 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Dossier : le point sur lees épreuves externes du CESS

Depuis quelques années, des épreuves externes centralisées sont organisées en 6e secondaire dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), sur deux matières du programme de cours (français et histoire). Elles sont obligatoires et certificatives depuis cette année et sont donc directement liées à l’octroi du certificat de fin d’études secondaires, le CESS. C’est pourquoi on parle aujourd’hui en général de CESS pour désigner les épreuves externes elles-mêmes (ce sera le cas dans les articles du présent dossier), même si le CESS est pour le moment essentiellement le produit de la réussite d’épreuves internes classiques.


A lire dans ce dossier :

La mise en place d’épreuves externes en général en FWB prend place dans un dispositif large de pilotage du système éducatif cristallisé pour la première fois dans le décret « Missions » de 1997, et détaillé officiellement depuis lors dans différents décrets [1]. Ce dispositif de pilotage, comme son nom l’indique, a pour objectif de mieux réguler et piloter le système éducatif. Les épreuves externes à caractère certificatif ont été lancées en 2006, avec le premier CEB (certificat d’étude de base de fin de primaire), auquel sont venus s’ajouter le CE1D (certificat de fin de 1er degré du secondaire) et puis le CESS (appelé TESS jusqu’à cette année). [2]

JPEG - 64.5 ko

Tableau 1 : historique et panorama des épreuves externes en fédération Wallonie-Bruxelles
En gris, les épreuves certificatives ; en blanc les épreuves non-certificatives.
P = primaire, S = secondaire, diff : différenciée, com : commune, compl : complémentaire