local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Par : D.R.
Publié : 4 octobre 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Choisir son camp

Choisir son camp

* Aux chefs d’établissement de traquer ceux qui ne veulent pas collaborer…

Fabuleuse consigne passée dans l’académie de Toulouse…

Le tout c’est de bien choisir son camp. Vous êtes "opposants, hostiles, irréductibles" ou "attentistes, passifs" ou "progressistes, relais" ? Quel dilemme…

ton camp
Source AEF, via le compte twitter du SNESSFSU.

Voila surtout qui est révélateur d’une situation particulièrement tendue à l’approche des premières journées de (dé) « formation » sur la réforme du collège et alors que le SNPDEN-UNSA, la corporation des chefs, pourtant aux ordres et pro réforme appelle à claquer la porte (voir notre compte twitter).


* Brighelli en rajoute une louche après son "interview" (par courrier électronique) de Philippot au Point.

Autre fois centriste (et peut-être même socialiste), Brighelli, a su habilement passer (via le SNALC) à droite puis à droite de la droite (Dupont-Machin) avant de se retrouver désormais très proche du FN. Va-t-il pouvoir encore longtemps résister à l’appel des collectifs Racine ?

Le voilà qui précise au Figaro qu’il partage « 80 % des idées » du FN dans le domaine de l’école.
S’il déclare ne pratiquer « ni admiration, ni dénigrement », il ne peut cependant cacher son enthousiasme bien longtemps : « On sent quelqu’un qui a une formation républicaine et gaulliste assez étendue. Je pense qu’il a fait évoluer les idées du Front en matière d’éducation de façon remarquable ».
Et à propos du FN, il dit : " Je ne sais pas s’il arrivera au pouvoir un jour, je n’en sais rien, mais aujourd’hui, dans les urnes [???], il est le premier parti de France."

Brighelli est par ailleurs très vexé que NVB n’ait pas souhaité se faire interviewer par lui...


* L’élégance à l’école nouveau cheval de bataille du LR (ex-UMP)

et bientôt au programme d’EMC ?

Élucubrations sur le port de l’uniforme à l’école.

Alors que le sénateur Grosperrin LR (ex UMP) s’extasie sur le port obligatoire de l’uniforme au cours Alexandre Dumas de Montfermeil et qu’il fait à quatre ou cinq reprises l’éloge de cette école privée hors contrat dans un rapport consacré au service public d’éducation et à la perte de repères républicains qui selon lui s’y manifesterait (source) , le directeur de cette école privée hors contrat tient à apporter ces précisions sur l’uniforme et les vêtements qui doivent être portés en dessous (comme le polo plutôt que le T-shirt) :
Ce vêtement, dit Albéric de Serrant, "
est l’expression de la pointe d’élégance nécessaire pour aller travailler (à la différence du t-shirt), à l’image des adultes qui sont bien habillés lorsqu’ils vont rejoindre leur lieu de travail. Les élèves s’habillent bien en restant eux-mêmes : en faisant cet effort d’élégance, ils honorent la connaissance qu’ils vont recevoir."
source :
http://actuailes.fr/images/press/pdf/actuailes%20n%C2%B040.pdf

Il n’est pas précisé si le fait de laisser descendre son pantalon et de montrer son caleçon selon une mode assez répandue chez les ados contribue aussi à cette pointe d’élégance. C’est bien dommage, car cette école adossée à une fondation proche de la mouvance catho traditionaliste et de La manif pour tous, la Fondation espérance Banlieue, une structure "abritée" par la Fondation pour l’école d’Anne Coffinier mérite assurément d’être mieux connue...
Levée du drapeau et port de l’uniforme comme dans les camps scouts, vouvoiement obligatoire, activités physiques à haute dose (7h30 par semaine)...
Le renouveau éducatif voulu par Anne Coffinier est non seulement un véritable enchantement pour l’esprit,
c’est aussi un modèle de bon goût et d’élégance !



*Hors contrat : l’intox de Coffinier

Le hors contrat se porte bien et les niches fiscales contribuent à lui refiler toujours un peu plus de fric !
C’est ce dont se félicite Anne Coffinier dans la presse catho conservatrice comme ici dans le journal Les 4 vérités, en particulier ici, publication dont Le Monde nous rappelle aussi qu’elle est très proche de l’extrême droite...

Ainsi, après s’être extasiée sur le nombre de nouvelles écoles privées hors contrat créées cette année (67 selon elle) et sur l’aide que leur apporte sa Fondation pour l’école qui
sert de pompe à fric (défiscalisation aidant) au profit du privé hors contrat, Anne Coffinier se livre à une de ses intox favorites pour tenter d’élargir son public
 : les écoles confessionnelles seraient selon elle très peu nombreuses dans le hors contrat où ce serait surtout l’esprit d’innovation pédagogique qui primerait.
Mais c’est évidemment jouer sur les mots, car une école peut très bien avoir une forte orientation religieuse sans pour autant avoir un curé venant confesser les enfants ou distribuer des hosties dans ses murs...
C’est par exemple ce que nous explique la directrice de l’EHC gardoise à Nîmes (école tenue par des proches de Soral se piquant d’écologie et soutenue par la Fondation de Coffinier) :
"L’école n’est pas confessionnelle (pas de catéchisme, ni d’aumônier, ni de préparation aux sacrements) mais l’esprit et les valeurs de l’établissement sont catholiques : les fêtes religieuses y sont célébrées ".
http://www.ehcgardoise.fr/notre-etablissement/pratique-religieuse/

De la même façon, les écoles Montessori mises en avant par Anne Coffinier peuvent, on le sait, faire fort bon ménage avec l’esprit d’évangélisation catho..., et il existe même des écoles privées Montessori (sous contrat) directement rattachées à l’enseignement catholique (comme à Rennes, Roubaix...).

La blogosphère catho intégriste et conservatrice s’enthousiasme aussi pour ces écoles et le site du Salonbeige rappelle par exemple que "
la pédagogie Montessori est plus que catho-compatible : elle a été créée dans l’optique de la vie religieuse des enfants, ce qu’ont bien compris les innombrables mamans américaines qui utilisent cette méthode dans leur école à la maison."

Mais de quoi "l’innovation pédagogique" est-elle ici le nom ?

Voir en ligne : http://www.le-mammouth-dechaine.fr/...