local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Par : D.R.
Publié : 4 octobre 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Choisir son camp

Choisir son camp

* Aux chefs d’établissement de traquer ceux qui ne veulent pas collaborer…

Fabuleuse consigne passée dans l’académie de Toulouse…

Le tout c’est de bien choisir son camp. Vous êtes "opposants, hostiles, irréductibles" ou "attentistes, passifs" ou "progressistes, relais" ? Quel dilemme…

ton camp
Source AEF, via le compte twitter du SNESSFSU.

Voila surtout qui est révélateur d’une situation particulièrement tendue à l’approche des premières journées de (dé) « formation » sur la réforme du collège et alors que le SNPDEN-UNSA, la corporation des chefs, pourtant aux ordres et pro réforme appelle à claquer la porte (voir notre compte twitter).


* Brighelli en rajoute une louche après son "interview" (par courrier électronique) de Philippot au Point.

Autre fois centriste (et peut-être même socialiste), Brighelli, a su habilement passer (via le SNALC) à droite puis à droite de la droite (Dupont-Machin) avant de se retrouver désormais très proche du FN. Va-t-il pouvoir encore longtemps résister à l’appel des collectifs Racine ?

Le voilà qui précise au Figaro qu’il partage « 80 % des idées » du FN dans le domaine de l’école.
S’il déclare ne pratiquer « ni admiration, ni dénigrement », il ne peut cependant cacher son enthousiasme bien longtemps : « On sent quelqu’un qui a une formation républicaine et gaulliste assez étendue. Je pense qu’il a fait évoluer les idées du Front en matière d’éducation de façon remarquable ».
Et à propos du FN, il dit : " Je ne sais pas s’il arrivera au pouvoir un jour, je n’en sais rien, mais aujourd’hui, dans les urnes [???], il est le premier parti de France."

Brighelli est par ailleurs très vexé que NVB n’ait pas souhaité se faire interviewer par lui...<