local : MAISON DES SYNDICATS
18 rue de l'Oiselet   -   La Camusière
37550    Saint Avertin
local :  02.47.85.11.15
portable : 07 81 55 42 14

 courriel : sudeduc37@gmail.com

Publié : 3 juillet 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Ils ont crié leur solidarité avec le peuple grec

Ci dessous l’article de "La Nouvelle République" du 3 juillet 2015.

A l’appel des syndicats et divers partis de gauche, une centaine de Tourangeaux ont manifesté, hier, à Tours, leur soutien au peuple grec.

Q ue la démocratie s’exprime ! Un jeune homme, juché sur un banc de la place Jean-Jaurès, harangue la foule rassemblée devant l’hôtel de ville de Tours. Ils sont une centaine, réunis à l’appel de la CGT, Solidaires et des partis de gauche (NPA, PCF, Front de gauche, EELV).

Syndiqués, militants politiques et sympathisants sont réunis ce jeudi pour plaider la cause du peuple hellène, promouvoir l’action démocratique et fustiger la politique des institutions européennes. « Défendre le peuple grec, c’est aussi défendre les peuples français et allemand », lance Stéphane Deplobin, secrétaire général de la CGT Indre-et-Loire. Interrogé sur les attentes du mouvement, il déclare qu’il s’agit de faire entendre aux dirigeants politiques le devoir de « laisser le peuple grec décider de son avenir  », et en aucun cas de « dire s’il faut voter oui ou non au référendum », organisé en Grèce dimanche 5 juillet.

Placide, le syndicaliste laisse toutefois paraître sa crispation : «  Les traités européens priment sur la démocratie. » L’indignation est en effet palpable dans les rangs des manifestants. A l’instar des drapeaux et pancartes brandis, les prises de parole sont claires : « Il faut dire non à la dictature européenne  », scandent les manifestants qui considèrent que la Grèce est «  victime d’un odieux chantage des tenants de l’Union européenne. » Jusqu’à ajouter : « La dette n’est faite que pour engraisser les banques. »

Une dizaine de migrants, qui campent depuis une quinzaine de jours dans le quartier du Sanitas, ont ensuite rejoint les manifestants. Jeunes hommes, femmes et enfants souhaitaient eux aussi fait part de leur désarroi. Aux plaidoiries des manifestants, s’est alors joint un «  Solidarité avec les réfugiés !  », entonnée avec cœur.

Valentin Drault

Voir en ligne : http://solidaires37.org/spip.php++cs_INTERRO++ar...